Accompagnement du changement au Club des Dircoms

Lors de la deuxième réunion du Club des Dircoms, le 21 juin à l’INSEEC, une trentaine de participants ont échangé autour d’études de cas et d’une conclusion : la communication n’est qu’une des composantes d’un projet de changement.

Corinne Descours, Directeur de la Communication du Conseil Régional d’Aquitaine, s’est appuyée sur son expérience chez AREVA pour dresser un constat : si la conduite du changement peut prendre bien des aspects, en fonction de la culture de l’entreprise et de la nature du changement (technologique, organisationnel, commercial…), on ne peut préjuger de ses répercussions. Tous les leviers sont donc importants : analyse de l’existant, mise en place de procédures, indicateurs de suivi, coaching… La communication est un de ces leviers mais ne doit en aucun cas piloter le projet de changement proprement dit, qui doit s’appuyer sur un chef de projet, des sponsors au sein du top management et des relais, mais également des consultants externes.
Quelques cas pratique ont ensuite été évoqués.

• Pour accompagner le changement de dates du ramassage des déchets, Hélène Fribourg, Directeur de la Communication de la Communauté Urbaine de Bordeaux, a mis en place une communication de proximité. Un courrier personnalisé signé du Président de la CUB a été adressé aux habitants, accompagné d’un kit de communication (autocollants…). Puis, des agents de proximité ont fait du porte à porte afin de s’assurer d’avoir touché tous les usagers. Bilan : s’appuyer sur l’humain est la clé de la réussite !

• Chez Groupama, la mise en place d’une Gestion Electronique de Documents (GED) a été accompagnée par Marina Bellouin-Vollant, alors responsable communication Nord-Est. Elle a décidé d’emmener les managers concernés en voyage d’étude dans une société déjà utilisatrice de GED. Séduits, ils sont devenus ambassadeurs du projet. Puis, une identité graphique et des outils de communication dédiés ont été mis en place, mettant en avant les bénéfices pour les collaborateurs, les clients et l’entreprise. Le ciblage des actions a été essentiel.

• Enfin, Microsoft France avait décidé de s’appuyer sur ses collaborateurs pour booster sa performance, grâce à toutes les bonnes idées du terrain réunies en plan d’actions. La communication interne (alors sous la responsabilité de Marie Dubois) s’est axée sur la valorisation des acteurs et des actions concrètes, mêmes minimes, les « quick wins ». La leçon de cette expérience a surtout été de bien positionner la communication et ses objectifs, dès le démarrage du projet, face aux nombreuses parties prenantes : consultants externes, chefs de projets, management…
Pour recevoir le compte-rendu et les présentations, merci de nous contacter : contact@apacom-aquitaine.com

Marie Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *