Face aux nouveaux enjeux de la com’ les étudiants se mobilisent

face-a-faceLa 13ème édition des “Face à Face de la Communication” s’est tenue mardi 16 mars dernier à la Salle Capitulaire de la cour Mably à Bordeaux. Une table ronde sur le thème ” Communiquer autrement : les nouveaux enjeux de la com’” était animée par Benjamin Bardel (journaliste à TV7 et NRJ Bordeaux) autour d’un plateau d’invités d’exception.

                Hélène Fribourg, DIRCOM de la Communauté Urbaine de Bordeaux, ouvre la table ronde en expliquant que la CUB est une institution de service public qui fait appel  à des compétences extérieures puisqu’elle intègre au sein de son service com’ un studio graphique. De ce fait, la communication de la CUB actuellement en pleine phase d’expérimentation, est bicéphale. Ainsi elle a fait appel à Franck Tallon pour communiquer autour du VCUB, le nouveau vélo bordelais.

Joël Aubert, Président et Directeur de la Publication d’Aqui.fr, n’imaginait pas l’envergure actuelle des réseaux sociaux qui ont désormais un réel poids dans la communication en 2010. Actuellement, Aqui.fr touche autant, sinon plus, de cibles sur Facebook que sur son site Internet. Il existe une réelle différence entre l’écriture papier et l’écriture web. Si Internet est un nouvel outil où tout est amplifié, il n’en demeure pas moins que c’est aussi une nouvelle façon de partager l’information. Pour Joël Aubert,  il est fondamental de se battre pour les valeurs de partage et d’humanisme. Aqui.fr est en train d’adhérer au Syndicat de la presse en ligne pour défendre une nouvelle presse émergente.

                Pour Philippe Barre, PDG de l’agence Inoxia, il est important de penser pluralité et renouvellement des agences conseil mais aussi des créatifs. Il faut savoir se régénérer en permanence pour être en accord avec son temps. Le côté participatif amène une créativité certaine, une intelligence collective. La publicité est le bras armé de l’industrie et des produits de la surconsommation. Le métier de communiquant doit donc agir pour réduire les effets pervers de la publicité. L’objectif de la communication est de mettre en exergue des valeurs, comme par exemple la communication responsable car l’inventivité pousse parfois trop loin. Nous sommes dans une ère de transition, une dynamique de progrès, d’évolution importante dans notre société. Si communiquer signifie « faire savoir dans la Cité, le journalisme signifie « être en phase avec les valeurs responsables ». C’est un challenge de rester inventif et créatif.

Olivier Ossard, Co-Président en charge de la création de Publicis Activ, considère que la publicité n’a pas d’intérêt premier. L’agence conseil à une dimension supplémentaire aux services com’ intégrées. La publicité a explosé dans les années cinquante, aujourd’hui il s’agit plus d’une génération de l’éthique. Il faut être caricatural sans mentir. Les publicitaires sont des marchands et les agences de publicité supportent plus les « marques clients » que les clients eux-mêmes. Si on arrête la publicité, on risque de tomber dans la propagande. C’est avant tout une question de morale.

                Le métier de concepteur/rédacteur est un métier d’avenir dans la communication, intégrant le community management, à savoir la gestion des communautés sur les sites communautaires (ce qui est de plus en plus nécessaire pour l’entreprise). Le métier de publicitaire commence à disparaître c’est la raison pour laquelle travailler en écosystème est primordial quand on débute dans ce milieu. Selon Philippe Barre, élu meilleur entrepreneur aquitain de l’année 2009, la meilleure école reste l’expérience de l’entreprenariat.

A la suite de cette table ronde, plus d’une vingtaine de professionnels ont répondu aux questions de chacun lors des rencontres flash.

 

M.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *