France Télévisions et l’État ont trouvé un accord

Rémy Pflimlin, président du groupe France Télévisions,  et Aurélie Filipetti, Ministre de la Culture et de la Communication, sont parvenus à un accord après presque un an de négociations. Un avenant au Contrat d’Objectif et de Moyens (COM) du groupe France Télévisions pour 2013-2015 a donc été proposé : pas de retour de la publicité après 20 h sur le service public mais la perspective de son maintien en journée après 2016. Par ailleurs, une augmentation de la redevance de 2 euros est prévue.

Une nécessité quand on sait que le groupe audiovisuel public est confronté à une baisse de 85 millions d’euros de sa dotation publique depuis 2012. Le groupe subit également « une dégradation de ses perspectives de recettes publicitaires de l’ordre de 8 millions d’euros sur le premier semestre » (cf. communiqué publié à l’issue du CA).

Alors que la loi prévoit la suppression totale de la publicité sur France Télévisions à partir de 2016, le principe de son maintien devrait être étudié lors de l’examen du projet de loi sur l’audiovisuel à l’Assemblée le 24 juillet prochain. Le calcul présenté mercredi par le député PS Marcel Rogemont, rapporteur du projet de réforme de l’audiovisuel, montrant que la suppression de la pub après 20 h avait coûté 746 millions d’euros à l’État depuis 2009 devrait faire réfléchir le législateur.

Rémi Pflimlin a obtenu que le projet d’avenant au COM intègre « le  principe d’un réexamen régulier des objectifs, et le cas échéant de leur  révision ». Il a également obtenu la garantie que la totalité des 50 millions d’euros générés par l’augmentation de la redevance télé soit au bénéfice de France Télévisions sur la durée du contrat.

Une fois finalisé par Rémy Pflimlin, puis transmis pour avis aux commissions compétentes de l’Assemblée nationale et du Sénat, au Comité central d’entreprise (CCE) du groupe puis au CSA, l’accord sera soumis à une approbation définitive et une signature à l’automne prochain.

Source : France Télévisions et l’État enfin d’accord sur les objectifs et les moyens Par Frédéric Roy

Margaux Cacheur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *