Isabelle ELOIR : Gaz de Bordeaux

Sa Bio Express :
Après 15 ans d’expérience dans le marketing et la communication dans les services (Hertz et Bouygues Telecom), je suis arrivée sur Bordeaux il y a trois ans à la suite du projet professionnel de mon mari. Un choix de vie, donc, et j’ai pu constater au travers de mes rencontres avec l’APACOM que nous sommes très nombreux dans ce cas. Aujourd’hui, je suis Responsable Marketing et Communication de Gaz de Bordeaux.

Son « actu » dans la communication ?
Chez Gaz de Bordeaux depuis avril 2010, je fais face aux défis qui se posent dans le monde de l’énergie, nouvellement concurrentiel : comment être un challenger local face à des énergéticiens nationaux voire internationaux, comment répondre aux attentes des clients en matière d’économies d’énergie tout en sécurisant son CA, comment « voir loin » tout en restant « proche » (notre base line) ?

Comment a-t-elle trouvé ce poste ?
Comme tout le monde, j’ai cultivé mon réseau et même si cela a donné des contacts très enrichissant, c’est en répondant à une annonce APEC que j’ai été pré-sélectionnée avant de rentrer dans le processus de recrutement interne. Donc, cela marche aussi !

Son dernier coup de cœur com’ ?
Même si j’ai la mauvaise habitude de vouloir décrypter les intentions des marques au travers de leurs communications, j’essaie de me laisser émouvoir ou surprendre. Mon dernier coup de cœur : la pub TV Peugeot 207, un concentré de vie en quelques secondes, j’ai été touchée certainement parce que j’ai connu la 205 et la 206 ! Dans un autre genre, j’ai été interpellée par le magazine féminin Causette (aussi sur internet www.causette.fr), à l’opposé des concepts classiques (mode, beauté et régimes), un positionnement résolument différent et un sacré coup de com’.

Son prochain challenge ?
Doper la communication locale de l’association Slow Food, dont je suis membre, avec très peu de budget mais beaucoup d’idées. Tombée dans la marmite toute petite grâce à mes parents, j’ai toujours cultivé le goût des bons produits et de la convivialité. Je me retrouve donc tout à fait dans cette association qui cherche à promouvoir le plaisir de l’alimentation bonne, propre et juste. Avis aux amateurs qui voudraient m’aider !

Propos recueillis par Marie Dubois

Une réflexion au sujet de « Isabelle ELOIR : Gaz de Bordeaux »

  1. Bonjour,
    Nous sommes prêts à vous rencontrer pour vous apporter notre aide sur l’association Slow Food.
    Contactez-nous.
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *