La saga des portraits de candidats (2) : Jeanne Nassiet – SNCF

À l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de l’APACOM, programmée le mardi 31 janvier 2012, les adhérents seront amenés à voter pour élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.
6 postes sont à pourvoir, 10 adhérents se sont déclarés candidats. Nous vous invitons à les découvrir au travers « La saga des portraits de candidats » dans l’ordre d’arrivée des réponses à notre questionnaire.

Aujourd’hui nous vous présentons Jeanne Nassiet, Directrice Communication de la Direction Régionale Aquitaine Poitou-Charentes SNCF, qui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature.

Votre « Bio-Express » :
Jeanne Nassiet : Ma formation initiale (lettres et sciences politiques) ne me prédestinait pas vraiment à la communication… Ma rencontre avec ce métier (assez rare à l’époque ) s’est faite par hasard, lors de mon premier job à Paris dans lequel j’ai côtoyé une directrice  des relations extérieures. Ce fut alors un vrai coup de foudre, voire une révélation pour ce métier ! Changement de cap radical dans ma carrière et après l’obtention d’une  maîtrise de com’ (en formation continue pendant que je bossais !) je n’ai pas cessé de travailler dans la com’ au sein de différentes structures privées et publiques mais toujours en entreprise. J’ai ainsi pu, au fur et à mesure, étoffer mes connaissances, découvrir l’ensemble des facettes du métier. Après 18 années à Paris, j’ai rejoint Bordeaux pour prendre, il y a 10 ans, le poste de directrice de communication Aquitaine et Poitou-Charentes de la direction régionale SNCF. Et même après tant d’années passées à exercer ce métier, je n’en changerais pour rien au monde !

Vous candidatez au poste d’administratrice au sein de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?
Jeanne Nassiet : C’est plus une envie qui me motive : L’envie de  pouvoir, à travers ce mandat et donc ce positionnement, transmettre ma passion et mes connaissances, accompagner  le réseau sur des thématiques d’entreprise notamment et contribuer au développement de la nouvelle génération des communicants. C’est certainement une question d’âge, mais le tranfert des compétences devient un sujet de plus en plus cher à mon coeur !  L’APACOM est « l’institution » la plus appropriée pour atteindre ces objectifs.

La deuxième motivation de cet engagement est plus personnelle : Elargir mon champ de vision, mes rencontres avec d’autres professionnels de la communication pour me nourrir de leurs savoir, bref me ressourcer dans un environnement amical et enrichissant à la fois. Peut-être y-vois-je aussi un moyen de m’extraire « utilement » de la frénésie d’un travail qui peut si l’on n’y prend pas garde vous couper un peu du reste du monde !

Quels sont les sujets, les dossiers qui vous attirent le plus et que vous aimeriez développer au sein de l’APACOM ?
Jeanne Nassiet : J’ai la chance de piloter au sein de mon service la com’ interne, externe, les relations publiques et les relations presse, donc dire que j’ai des sujets/dossiers « préférés » ne serait pas correct ! A vrai dire, tout m’intéresse mais spontanément si je ne devais citer que 2 thèmes, j’aimerais développer ceux que je pratique le plus dans mes fonctions actuelles et qui sont bien souvent des facteurs clés de la réussite : les stratégies de communication interne et d’accompagnement du changement. Souvent la communication interne est le parent pauvre des stratégies et n’est pas forcément développée dans les enseignements théoriques. C’est fort dommageable car nous mesurons aujourd’hui combien une communication interne pointue et réussie parvient à fédérer les salariés et donc contribue à la réussite d’un projet, d’une action, d’une image ! L’interne et l’externe sont indissociables et extrêmement complémentaires. Un autre thème qui me tient à coeur c’est tout ce qui concerne la communication politique : les stratégies de communication intégrant les influences des environnements politiques, institutionnels et leaders d’opinions.  La stratégie d’influence et de lobbying sont désormais des outils indispensables qu’il faut absolument connaître et maîtriser.

Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?
Jeanne Nassiet : Evidemment la rapidité de l’information et la multiplicité des outils de communication ont bouleversé nos façons de travailler et nécessitent de notre part une adaptation permanente des stratégies et outils. Mais finalement aujourd’hui ça devient presque banal de dire cela même si cette révolution n’est certes pas terminée ! L’un des grands changements notable demeure tout de même à mon sens le positionnement de la communication au sein des directions. La com’ fait aujourd’hui partie intégrante de toutes les stratégies, de tous les projets. Elle est passée d’une dimension « outils / actions » il y a quelques années aux dimensions managériales, conseil et stratégie ! Le métier n’est donc plus du tout le même mais cette transformation est diablement intéressante et enrichissante pour nous. Nos budgets se réduisent souvent pour cause de « crise économique » mais notre matière grise est toujours requise, voilà une évolution qui nous impacte et nous amène à travailler différemment…  Par ailleurs et comme je l’ai indiqué dans ma réponse précédente la dimension politique est de plus en plus présente, ce n’est pas fini et cela modifie assez radicalement notre métier et nos façons de faire. Une dernière évolution me vient à l’esprit : la relation avec les médias. Les journalistes bénéficient eux aussi de nombreux outils rapides, réactifs, simultanés, bref l’information arrive plus vite que son ombre sur les smartphones de nos amis journalistes. Le WEB se substitue à la presse écrite, concurrence violemment les radios et la télévision; Bref c’est la course à l’info, la course à la rapidité du traitement de l’information. Du coup la relation entre la com’ et les journalistes est parfois modifiée : il nous faut à chacun trouver le bon canal, les bonnes cibles, les bonnes infos, les bonnes vérifications de ces infos, les bons angles d’écriture selon le média …. Un vrai sujet de réflexion et de travail à poursuivre ensemble non ?

Votre « actu » dans la communication ?
Jeanne Nassiet : Deux actualités sont très présentes et sur le long terme pour notre entreprise. D’une part l’accompagnement sur plusieurs années des gros travaux d’infrastructure (LGV, rénovation du réseau) réalisés par Réseau Ferré de France qui entraînent pour nous des pertrubations comme des changements d’horaires, des modifications de dessertes mais aussi des nécessaires adaptations comme l’amélioration et rénovations des gares… Bref des changements qui, à terme, seront très positifs mais qui dans un premier temps n’obtiennent pas naturellement l’adhésion de nos voyageurs et autres publics (internes et externes)!!! L’autre actualité est plus nationale voire supra nationale. Après la libéralisation du transport de marchandises (en 2003 et 2006), l’ouverture à la concurrence pour le transport voyageurs grande vitesse est effectif depuis 2012 et d’ici quelques années elle sera possible pour les lignes régionales. Pour faire face à cette ouverture des frontières et des marchés, le Groupe SNCF poursuit son développement et sa stratégie et l’état de son côté, sous l’impulsion de l’Europe, engage une grande réflexion sur l’avenir du système ferroviaire dans son ensemble. C’est un sujet très complexe à traiter : par définition il ne passionne pas les foules mais par nature chaque individu, à plus ou moins court terme, est concerné mais pour des raisons souvent radicalement opposées. Bref de belles équations à solutionner, il faut donc  anticiper, expliquer, accompagner, séduire, convaincre toutes les cibles pour réussir cette transformation inéluctable. Un très beau sujet pour un communicant quoiqu’il en soit.

Propos recueillis par Jordan Charlet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *