La saga des portraits de candidats (8) : Gérald Carmona – Institut Bergonié

À l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de l’APACOM, programmée le mardi 31 janvier 2012, les adhérents seront amenés à voter pour élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.
6 postes sont à pourvoir, 10 adhérents se sont déclarés candidats. Nous vous invitons à les découvrir au travers « La saga des portraits de candidats » dans l’ordre d’arrivée des réponses à notre questionnaire.
Aujourd’hui nous vous présentons Gérald Carmona, Directeur de la Communication de l’Institut Bergonié, qui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature.

Votre « Bio-Express » :
Gérald Carmona : Arrivé à Bordeaux en 1972, mon parcours universitaire est ponctué par deux diplômes, une maîtrise d’informatique, et un DEA de Sciences de Gestion (Finances, Marketing, Organisation et systèmes d’information). Mon mémoire portait sur les « Impacts des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur le système de santé ». Depuis 1983, je suis en poste à l’Institut Bergonié, Centre régional de Lutte contre le Cancer. De 1985-2005, en tant que Responsable des systèmes d’information et organisation, j’ai contribué avec mon équipe à l’informatisation de l’établissement. Depuis 2005, en tant que Directeur de la Communication, mes missions englobent la communication externe, interne, relation publics, recherche de fonds et évolution des supports (print et web).
En marge du travail, depuis 1990, je suis investi dans la Vie Associative de mon quartier à Bordeaux : je suis président d’un comité de quartier (100 adhérents), et administrateur d’une maison de quartier (1500 adhérents) dans le secteur du Tauzin-Charles-Perrens.

Vous candidatez au poste d’administrateur au sein de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?
Gérald Carmona : Je crois au partage d’expérience, j’aimerai favoriser la promotion et le développement de la communication hospitalière auprès des étudiants.
Sur le versant associatif, j’aimerai étudier un modèle pour aider les associations à communiquer : doit-on envisager de petites formations pour des bénévoles …

Quels sont les projets développés par l’APACOM sur lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ?
Gérald Carmona : Je peux dans un premier temps contribuer au programme de « Face à face » et à l’Observatoire.

Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?
Gérald Carmona : Je pense qu’il faut se préparer aux impacts de l’arrivée de la nouvelle génération Y. Les codes et les supports vont changer, les espaces temps et lieux sont abolis. Le message initial doit être transféré et ajusté au niveau rédactionnel sur l’ensemble des canaux de distribution. Du print au numérique cette synchronisation d’information nécessite des nouveaux métiers et de nouvelles règles de fonctionnement.

Votre « actu » dans la communication ?
Gérald Carmona : De nombreux projets en communication interne sont priorisés pour diffuser de manière optimale l’information auprès de 850 salariés (extension de l’intranet, évolution du journal interne mensuel, communication numérique, journée d’intégration).
Participation à différentes instances pour bâtir les communications et actions de terrain pour sensibiliser les publics à deux campagnes majeures de dépistage (Mars Bleu / cancer colo-rectal et Octobre Rose / cancer du sein).
Au niveau groupe Unicancer, participation au comité stratégique national : communication et relations internationales.
Elaboration d’une stratégie de marque Bergonié/Unicancer.

Propos recueillis par Jordan Charlet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *