LABL.eu : une com’ en toute transparence

P1190545-514x386Une mode équitable et durable : voici le défi que se sont lancés deux jeunes bordelais impliqués dans la protection de l’homme et de la nature. Marie de Faria et Anthony Raymond ont dévoilé le 7 avril dernier leur plateforme de prêt-à-porter « LABL.eu ». Une ligne de vêtements qui se veut à la fois tendance et responsable.

Moins de quantité pour plus de qualité

Le site internet de cette marque propose une collection aux quantités réduites (15 à 30 pièces sont produites par modèle) mais à la qualité exemplaire.  Les deux jeunes entrepreneurs ont décidé de se mobiliser pour valoriser un mode de production responsable et raisonné. Ils se sont engagés à l’ouverture de la plateforme à suivre une charte d’éthique. Celle-ci précise que les produits doivent être confectionnés avec des matières premières écologiques provenant majoritairement d’Europe afin de limiter les émissions de CO2. Ils souhaitent collaborer avec des producteurs locaux au mode de fabrication artisanal travaillant dans des conditions décentes et avec une rémunération à la juste valeur du travail réalisé.

Le « LABL.eu » s’engage aussi auprès du consommateur. La marque veut communiquer en toute transparence. Ainsi l’origine des vêtements, des matières ou encore le processus de fabrication sont entièrement dévoilés.

D’autres initiatives ont été prises comme la suppression des vêtements ou accessoires en cuir pour la prochaine collection de septembre.

L’effondrement de l’immeuble Rana Plaza à Dacca, le déclic.

Le 24 avril 2013, lors de l’effondrement de l’immeuble Rana Plaza à Dacca au Bengladesh, faisant 1 135 morts, le jeune couple a décidé de s’engager. Constatant les conditions de fabrication des vêtements que nous portons au quotidien, Marie de Faria et Anthony Raymond sont devenus plus regardants.

Ils ont commencé par observer l’origine des produits puis les conditions de travail. Le constat fut alarmant, même les produits dits « Made in France » ne l’étaient pas vraiment ! Bien souvent seul un détail du vêtement provenait de France. Des faits qui ont incité le jeune couple à s’engager en créant la plateforme responsable « LABL.eu ».

Léa Jouvie

Sources : LABL.eu, RUE89Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *