L’agence au service de la performance de la marque

Pour bien commencer l’édition bordelaise de la Semaine Publicité Communication Médias, une table ronde inaugurale s’est tenue le 25 mars 2013 dans l’Amphi de l’ISEG Marketing & Communication School Bordeaux. Philippe Barre (agence Inoxia), Olivier Ossard (Publicis Activ) et Aymeric Plisson (agence Akson) ont alors pu échanger sur le thème « L’agence au service de la performance de la marque » devant une audience captive.

Retour sur les temps forts de cette conférence d’ouverture de l’opération « Journée Agences Ouvertes 2013 » :

« Ecouter le client c’est 50% de la stratégie qu’il souhaite développer  » explique Olivier Ossard, et pour cela c’est plus aisé si ce dernier est structuré en amont. Pour gérer la performance dans la communication, il faut bien réfléchir à son positionnement stratégique qui est la clé du dispositif de création qui en découle. Par ailleurs, le contenu et le sens sont devenus essentiels. La créativité est au centre du dispositif, y compris du développement économique. Les grandes réussites d’entreprises sont liées à des idées.  Ce ne sont plus les « héritiers » qui figurent dans les classements des grandes fortunes. Olivier Ossard ajoute que les métiers de la communication ont dû être moralisés. Selon lui, la marque est un concept qui n’est pas incompatible avec la notion d’éthique qu’il faut anticiper. Celles-ci ne sont donc plus aujourd’hui en mesure de « tricher ».

Philippe Barre de son côté a souligné qu’il faut être à la fois créatif, sentir les tendances et démontrer que le métier de publicitaire apporte des réponses concrètes aux entreprises. Selon lui, il faut surprendre et étonner. Il faut également aller vite. Cette accélération nécessite plus que jamais de l’anticipation. « Sentir les tendances c’est notre métier de créatif » insiste Philippe Barre. L’agence Inoxia a également beaucoup travaillé sur une approche plus responsable de la communication afin de faire avancer ses clients dans le bon sens. Selon, Philippe Barre, il faut réfléchir pour faire de la publicité quelque chose de plus noble pour aller dans le sens inverse de la surconsommation. Commerce et éthique ne sont donc pas antinomiques. « Le secret de la réussite dans la publicité : créativité exacerbée et contenu intelligent » conclut Philippe Barre.

Aymeric Plisson estime que la notion de performance dans la communication est arrivée avec l’avènement du web. Celui-ci souligne qu’il est primordial de construire une stratégie solide pour les entreprises, de bien réfléchir à la segmentation et de proposer des idées. L’agence doit par ailleurs être en mesure de proposer une approche globale de la communication et intégrer le web 2.0. Pour lui, la création est à la base de tout projet ; c’est pourquoi le mix marketing doit être très clair en amont.

Olivier Ossard a également présenté le collège agences qui a été créé au sein de l’APACOM et qui donne la voix aux agences de la région. Le premier dossier abordé est celui des compétitions.

Elodie Sodes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *