Le 18/20 du 26 septembre : la facturation et les mentions obligatoires

La dernière édition du 18/20 des Indépendants, dont le thème était « savoir établir sa facture », s’est déroulé le 26 septembre en présence de Pierre Quenaudon de la Compagnie Fiduciaire.

Une thématique fortement ancrée dans les préoccupations des indépendants puisqu’ils sont responsables de leur comptabilité et risquent des sanctions en cas de méconnaissance ou de non-respect des règles de facturations en vigueur.

Pierre Quenaudon nous a présenté l’ensemble du sujet de manière très exhaustive, de la définition d’une facture à la liste des mentions obligatoires, en passant par les sanctions encourues en cas d’infraction.

Suite à la présentation, nous avons pu interroger Pierre et lui avons posé trois questions :

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite monter son entreprise ?
P. Quenaudon : « Le premier réflexe a avoir est d’aller voir un expert comptable qui va aiguiller la personne sur les prémices de la création d’entreprise. Beaucoup de gens perçoivent l’expert-comptable comme un passage obligatoire, une formalité nécessaire, alors que c’est avant tout un conseiller et un promoteur de projet. Beaucoup de personnes se découvrent à travers la création d’entreprise et font preuve d’un dynamisme et d’une réactivité qu’ils n’exprimaient pas en tant que salarié. C’est la partie la plus intéressante de notre métier, voir ces personnes se découvrirent une vraie fibre entrepreneuriale et les aider à exprimer cette fibre dans les meilleurs conditions. »

Auprès de quels organismes peut-on se renseigner/se former lorsque l’on souhaite démarrer son activité ?
P.Q. : « Il existe surtout des outils qui aiguillent, mais restent souvent insuffisants. l’APCE (Agence pour la création d’entreprises) est un organisme qui permet de découvrir et de comprendre les mécanismes de la création d’entreprise, mais ne fournit pas les connaissances nécessaires à la gestion de sa comptabilité par exemple. »
Quels sont les pièges à éviter, les erreurs les plus communes ?
P.Q. :  » Ne pas se mettre à jour, se laisser submerger et ne pas être rigoureux. Beaucoup de personnes ont tendance à sous estimer l’ampleur de l’administratif dans une création et une gestion d’entreprise. Cela représente en vérité des semaines de travail sur une année. »

Nous vous invitons à consulter la présentation diffusée lors du 18/20, et qui a permis à nos participants de mieux entrevoir l’étendue du travail de comptabilité pour mieux le comprendre et en éviter les écueils.

logo_SupdePub_20101118101248
Un grand merci à notre partenaire Sup de Pub Bordeaux, sans qui nous n’aurions pu mener à bien cet atelier et qui nous a permis de surmonter une panne technique plus qu’invalidante !
Margaux Cacheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *