Le diagnostic numérique 2010 des Aquitains

L’AEC (Aquitaine Europe Communication) nous révèle son diagnostic 2010 concernant les pratiques numériques des Aquitains. Ce diagnostic est le dixième proposé par l’AEC et ses partenaires et est emblématique de l’Ecosystème Numérique Aquitain.

Il a été question d’observer l’évolution de presque trois millions de citoyens et des acteurs du monde numérique aquitain : politiques, économiques, touristiques, culturels, éducatifs, privés et publics afin d’en tirer la meilleure stratégie. Ainsi, l’Aquitaine est prête à assurer un environnement numérique global au service de l’ensemble des secteurs de la société, avec cohérence et esprit de conquête.

Nous pouvons nous intéresser à quelques chiffres pertinents et représentatifs :

En 2001, 27% des aquitains utilisaient Internet contre 67% en 2010. Soit une évolution de plus de la moitié ce qui montre l’engouement des aquitains pour ce nouveau média. De plus, 27% des aquitains sont inscrits sur un réseau social preuve de l’évolution conséquente de ces nouveaux outils de communication.

Bref historique de l’évolution numérique en Aquitaine :

En 2003, Pau est la première ville couverte par la fibre optique. En 2004, le Pôle Aquitaine de la Société de l’Information voit le jour. En 2006, les Pyrénées Atlantiques découvrent Iris 64, réseau haut débit. En 2009, le réseau Wimax apparaît dans le Lot-et-Garonne ainsi que le Programme Très Haut Débit par le Conseil régional d’Aquitaine.

Ces 10 ans ont été marqués en Aquitaine par une augmentation de l’accès aux outils numériques. En 2010, près de 7 foyers sur 10 possèdent un ordinateur personnel au lieu des 4 sur 10 dix ans en arrière. La plus forte augmentation reste la connexion internet qui a littéralement fait un bond décennal. Il y a 10 ans environ 2 foyers aquitains sur 10 étaient connectés via Internet, aujourd’hui nous sommes 6 sur 10. La connexion Internet à haut débit quant à elle de 2% en 2001, concerne désormais la quasi-totalité des connectés en 2010 soit 55% des ménages aquitains! Ce qui montre que les Aquitains utilisent de plus en plus internet en « temps réel », la géolocalisation et la consultation d’informations de proximité. En 2010, les caractéristiques de l’internaute ont quelque peu évolué : les femmes sont plus présentes, les internautes plus âgés (entre 30 et 60 ans principalement) et de classes moyennes. Les ouvriers sont la population qui a connu la plus forte progression entre 2006 et 2010 et les aquitains vivant dans des communes de plus petite taille, quelque soit la taille ce sont 6 à 7 personnes sur 10 qui utilisent Internet.

A l’avenir il est prévu qu’en 2013 chaque foyer équipé d’un ordinateur sera également connecté à Internet haut débit et qu’un tiers des Aquitains utilisera son téléphone mobile pour accéder à Internet.


Plus d’informations : http://www.aecom.org/siad/Publications/Diagnostic_AEC

Elodie ROLLAND.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *