Les bébés dans la communication

L’image du bébé est un gage de réussite dès lors qu’il est judicieusement utilisé dans une campagne de communication. Attendrissants et candides, nos chères « têtes blondes », nous rappellent sans doute un âge où insouciance et spontanéité sont les maîtres-mots…

Dès le début du XXe siècle la marque CADUM placarde le célèbre poupon dans toute la France pour vanter les mérites d’un savon « pour la toilette », ce qui n’est pas si évident à l’époque. C’est l’une des premières grandes campagnes nationales de communication de son temps, le bébé véhiculant une image de douceur et d’hygiène. Dans les années 20, le savon et autres produits de toilette, sont réservés à une élite et au fil du temps, la marque saura ainsi démocratiser ses produits.

Les bébés ont la peau douce, certes, mais les gazouillis sont leur langage propre qui nous fait souvent rire et pique notre curiosité : Que disent-ils ? C’est LA réponse, plus ou moins sérieuse, que nous apporte la marque GUIGOZ avec beaucoup d’humour. La séquence nous montre des nourrissons, en plein dialogues sous-titrés, répondant aux adultes comme s’ils comprenaient ce qu’on leur dit, mais surtout de manière espiègle et drôle.

Avec l’avancée du numérique, les situations deviennent de plus en plus improbables et du coup les bébés ne sont plus cantonnés à la toilette ou aux gazouillis. Ils sont maintenant capables de prouesses autrefois réservées aux adultes, du coup les marques dont le secteur d’activité n’ont aucun rapport avec les nouveau-nés, s’en donnent à cœur joie.

Dans le domaine de l’eau de source, la célèbre publicité d’EVIAN nous étonne comme à chaque fois en leur faisant danser la break-dance en roller et à Central Park s’il vous plait ! Le leader anglais de la cigarette électronique E-LITE, leur fait danser le « GangNam Style ». Le secteur automobile n’est pas en reste avec HYUNDAI qui les fait conduire en amoureux et surfer. Puis KIA, dans son tout dernier spot diffusé en avant-première lors de la finale du SuperBowl 2013, qui n’a pas hésité à envoyer les bébés humains et animaux de toutes la planète dans l’espace illustrant ainsi la réponse d’un père à son fils à la délicate question : « D’où viennent les bébés ??? »


Frédéric Utrera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *