Les communicants confiants pour 2010

La troisième édition du baromètre Ujjef-Occurrence sur le moral des communicants confirme la tendance à l’optimisme observée depuis son lancement en décembre 2008. Ainsi, 90 % des répondants – principalement des entreprises, des agences, des collectivités et/ou des administrations – se disent confiants quant à l’avenir de leur secteur.

 

Même si ce sentiment se teinte d’une dose de prudence par rapport à juin 2009, les « plutôt confiant » (61%) l’emportant nettement sur les « tout à fait confiant » (29%). Sur le plan  personnel, les interviewés estiment à 45 % que leur situation restera stationnaire, mais ils sont aussi de plus en plus nombreux à prévoir une amélioration (vs 27 % il y a un an).
Pour autant, ces résultats encourageant restent sans incidence positive sur les budgets de communication, 20 % des annonceurs seulement envisageant une hausse de ceux-ci.

Toujours dans le cadre du baromètre, l’Ujjef – Communication et Entreprise et  Occurrence ont également demandé au panel de qualifier verbalement l’année 2010. Il apparaît que 15 % des mots commencent par le préfixe « re » ou « ré » : « Porteurs de difficultés ou d’opportunités, ces mots signent une année qui sera l’an 1 de quelque chose, le début d’un cycle, d’un nouvel ordre et au minimum un palier pour le secteur de la communication », analyse Boris Eloy, président de l’Ujjef – Communication et Entreprise.

L’enquête ayant été réalisée auprès des seuls membres de l’Ujjef, évoluant dans l’univers du corporate et relativement moins touché que d’autres secteurs de la communication, ses résultats pourraient être sujets à caution. Mais l’optimisme pour 2010 est également confirmé par d’autres enquêtes sectorielles récentes, comme celle de l’Anaé pour le secteur de l’événement (sinistré en 2009) : près de 50% des agences de l’ANAé affichent leur confiance pour une relance économique d’ici à fin 2010 et 67 % prévoit une augmentation de leur business en 2010 d’environ + 10 %.

Accéder au site de l’Ujjef…

Source : CBNews

M.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *