Les « contre prix » du développement durable

prix_pinocchio

Alors que les grands groupes mondiaux se félicitent de leurs bonnes pratiques, les ONG organisent, depuis quelques années, des « contre prix »: « Prix Pinocchio », « Prix Tuvalu » (sur le dérèglement climatique), ou « Public Eye Awards ».

Les entreprises communiquent sur le développement durable, mais leurs pratiques ne sont pas toujours à la hauteur. C’est ce que dénoncent les prix Pinocchio, décernés lundi 23 novembre dernier par Les Amis de la Terre, à l’issue d’un vote de 7500 internautes.

Et les lauréats des Prix Pinocchio du développement durable 2009 sont…
– Dans la catégorie « Droits humains » : le groupe Bolloré
– Dans la catégorie « Environnement » : le groupe Total
– Dans la catégorie « Greenwashing » : le groupe EDF

Ces trophées cherchent à mettre en évidence le manque de cohérence des entreprises entre les actes et les discours.

 

 

Accéder au site des prix Pinocchio
Accéder au site des Amis de la Terre

M.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *