Magali Balech : graphiste indépendante

Dans la famille des « cartographes » de l’APACOM, demandez la graphiste… Nous vous présentons aujourd’hui Magali Balech qui a mis son talent au service de la visualisation des productions de l’APACOM initiée par Jacques Bardet.

Sa Bio-Express » :
Graphiste free-lance depuis 2011, j’ai passé 10 ans à Paris en tant que directrice artistique, dans la presse et en agence. Après mon diplôme à l’école Estienne, je suis partie étudier en Angleterre, et sur ma lancée j’ai trouvé mon premier travail en agence à Dublin. Des expériences enrichissantes qui me permettent aujourd’hui de collaborer avec des entreprises d’envergure internationale (Volvo, Decathlon…), ou des PME qui communiquent aussi en anglais.

Vous avez réalisé le volet graphique de la cartographie des productions de l’APACOM, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le travail que vous avez réalisé ?

Magali Balech : Le challenge était de clarifier l’offre très diversifiée des manifestations APACOM : d’où la création de pictos pour distinguer les différentes familles de production et leurs objectifs associés, ainsi qu’un projet de cartographie pour visualiser actions et événements en un seul coup d’oeil. Le choix des couleurs acidulées s’est imposé, dans un souci de cohérence avec le site et la charte graphique de l’association. Je suis ravie d’avoir participé, avec Séverine Loyer-Adnet et Florence Delouche, à ce projet lancé par Jacques Bardet !

Un autre coup de cœur dans vos réalisations de l’année ?

Magali Balech : La création d’un livre de recettes, un projet qui a associé une grande liberté de création et le plaisir de découvrir des recettes originales. Sur ce projet, j’ai collaboré avec Laurence Lemoine, également membre de l’Apacom. Le Directeur Régional du groupe Flo a lancé un concours de recettes de cuisine au sein de ses équipes de la Région Ouest – IDF Nord : une animation interne dont le but était de fédérer, motiver, apprendre à mieux se connaître… et créer le buzz entre les différents restos du groupe (Hippopotamus, Tablapizza, Taverne de Maître Kanter).

Comment vous projetez-vous dans l’avenir, quelle évolution pour votre métier ?

Magali Balech : Continuer à développer ma collaboration avec des entreprises locales et être force de proposition pour développer leur gamme d’outils de communication (créations de PDF interactifs ou d’applications pour tablettes et smartphones, par exemple). Je suis également passionnée d’art contemporain, et plus particulièrement de peinture, je viens d’ailleurs de réaliser ma première exposition à Bordeaux. Et enfin, m’investir dans la commission Communication et Culture créée par Lise Harribey, car l’APACOM est aussi un lieu de rencontres pour les créatifs de tous bords !

www.graphic-link.net

Propos recueillis par Béatrice Vendeaud

 

Une réflexion au sujet de « Magali Balech : graphiste indépendante »

  1. Hello ! J’ai besoin d’ un graphiste…par contre je n’arrive pas a me decidé. Y’a t’il une difference entre un graphiste freelance et graphiste non freelance, en fouillant j’ai trouvé ce site expliquant ce qu’est un graphiste freelance mais il me semble incomplet et n’a n’a pas résolus mes besoins.
    Car un graphiste reste un graphiste, freelance ou non je ne comprend donc pas et que je n’arrive pas a me decider, de plus dans mon entourage c’est mitigé, ça va du avec un freelance tu va avoir des problemes et avec un freelance tu te fera pas entubé sur le prix jusqu’a l’agence c’est plus serieu donc bon… quelle est vraiment la difference alors svp =) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *