Miroir, dis-moi qui je suis.

illustration-article--Réseau-Com-86_mittel

Est-ce s’avancer que d’affirmer que l’image du communicant ne bénéficie pas d’une grande netteté et que le métier fait parfois l’objet d’une certaine défiance ?

Qui n’a jamais eu à répondre à quelques-unes de ces interrogations : « Mais, que fais-tu exactement ? » ; « Tu invites les gens en fait ?, ou encore « A quoi ça sert ? » (sous-entendu « A quoi sers-tu ?). Ou encore à ces affirmations qui s’apparentent à des invectives : « Tu dis aux gens ce qu’ils doivent penser », « Tu caches des choses », « Ca coûte cher », et le must du must : « C’est la faute à la com ». Tantôt créatif, tantôt manipulateur, tantôt factotum, quelque fois « utile », voire « efficace », ces différentes perceptions qui sont renvoyées de notre action peuvent sonner comme autant de signes annonciateurs d’une hypothétique crise de la communication, qui oscille entre convoitise, légitimité et défiance.

Elles influent en tout cas sur l’image que nous avons de nous-même, et amènent à nous interroger sur l’exercice de notre métier, ou, tout du moins, sur la manière dont nous menons cet exercice, à l’interstice de nos convictions et des contraintes que nous rencontrons.

C’est ce que veulent évaluer les associations de professionnels de la communication RéseauCom86 et Communication & Entreprise en lançant une étude « L’image que se fait le communicant de lui-même », par le biais d’un questionnaire qui s’adresse aux communicants évoluant aussi bien dans la sphère privée que publique, et ce à l’échelle nationale.
« A travers cette étude, notre objectif à RéseauCom 86 est de nous interroger sur la vision que peuvent avoir les communicants d’eux-mêmes, de leur responsabilité sociétale, de leur éthique ».
Patrice Lemonnier Président de RéseauCom 86, le réseau des communicants de la Vienne

Les résultats de l’enquête seront dévoilés, et ce n’est pas une blague, le 1er avril prochain à Poitiers, à l’occasion des 6e Rencontres Poitou-Charentes de la Communication.

Alors, êtes-vous prêts à questionner votre miroir ?

Vous avez 5 minutes. Top départ

Questionnaire

Merci de votre participation !

Anne SEYRAFIAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *