Nouvelle administration centrale au ministère de la Culture et de la Communication

Le ministère de la Culture et de la communication a officialisé en ce début de mois de janvier, la réorganisation de son administration centrale, qui s’appuie désormais sur un secrétariat général et trois directions générales, vs. dix directions précédemment.

 Les postes de responsables des quatre grandes entités, mis en place pour « clarifier le fonctionnement de ses services » ont été pourvus le 13 janvier en Conseil des ministres.
Ainsi, les quatre entités seront dirigées par les responsables suivants:

·         Directrice du développement des médias depuis 2007, Laurence Franceschini, 53 ans, est désormais Dg des médias et des industries culturelles (DGMIC). Elle a autorité sur les médias, l’industrie publicitaire, l’offre de contenus en ligne, le disque, le livre et la lecture et suit également les activités du CNC.

·         Directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles (DMDTS) depuis 2008, Georges-François Hirsch devient, à 65 ans, Dg de la création artistique (DGCA) coiffant, outre le spectacle vivant, les arts plastiques.

·         Philippe Bélaval, 54 ans, a été nommé Dg des patrimoines (DGP), avec des compétences en matière d’architecture, d’archives, de musées mais aussi de patrimoine monumental et archéologique. 

·         Le secrétaire général Guillaume Boudy, 45 ans, a quant à lui été confirmé dans ses fonctions. Il sera chargé de piloter les réformes ministérielles et de coordonner les politiques culturelles transversales (éducation artistique, recherche et innovation…). Cette réorganisation annoncée de longue date avait suscité des inquiétudes, notamment dans le secteur du spectacle vivant.

 

Source: CBnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *