Observatoire de l’e-pub : + 5% pour le marché de la publicité online

Le Syndicat des Régies Internet (SRI) et l’Union des entreprises de conseil et d’achat medias (Udecam) et Capgemini Consulting ont diffusé récemment les résultats de la 9ème édition de l’Observatoire de l’e-pub.

Selon les résultats de l’Observatoire de l’e-pub, le marché français ne connait pas la crise. En effet, le marché affiche une progression de 5% par rapport à 2011, soit un chiffre d’affaire de 2,7 milliards d’euros nets. Un résultat légèrement en baisse par rapport aux résultats 2011 qui affichaient une progression de 11% par rapport à 2010.

Les tendances du marché en 2012 : 

La tendance marquante de l’année 2012 est le ralentissement de la croissance du marché du digital en France. Ce ralentissement se fait plus particulièrement sentir sur le marché français que sur les marchés anglo-saxons, allemands et américains. Ce phénomène s’explique notamment par une situation économique plus difficile en fin d’année mais également par une exploitation plus légère des marchés du Display et du Mobile.

Les perspectives du marché pour 2013 :

Le début d’année devrait être plus difficile et s’inscrire dans la continuité du dernier trimestre 2012. Les investissements devraient cependant s’équilibrer et la croissance des réseaux sociaux devrait continuer sur sa lancée et connaître une belle croissance notamment grâce au développement de l’offre publicitaire.

Autre tendance forte sur le marché, le boom des tablettes et la digitalisation des foyers ainsi que le Display qui s’installeront durablement sur le marché. On retrouve sur ce dernier canal la présence d’acteurs importants sur le marché tels que les régies ou les groupes de communication…

Seul point d’ombre sur le marché : la faible exploitation du marché du mobile dont les 30% de progression restent faibles en comparaison à l’augmentation de 180% sur le marché américain.

En définitive, les perspectives pour l’années 2013 sont bonnes et une croissance de 5% du marché est prévue. Sébastien Danet, Président de l’Udecam, estime quant à lui que  » la publicité digitale entre désormais dans une nouvelle phase de croissance reposant sur des usages numériques en pleine explosion comme la vidéo on-line, les réseaux sociaux ou les comparateurs de prix, ainsi que sur des outils permettant de communiquer de manière plus créative et précise ». Des données qui laissent paraître de fortes opportunités pour le marché français qui peut encore exploiter de nombreux supports de communication.

Elodie Sodes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *