Portrait du Community Manager Français

Que sait-on de ce jeune métier apparu en 2008 qui fait tant parler de lui ?

La notoriété de cette fonction est à l’image de la montée en finesse des stratégies web de marques.

Mais qui sont ces maîtres de la relation Web 2.0 ?

RegionsJob et Anov Agency ont voulu le savoir en menant une enquête sur l’identité du Community Manager français (CM dans le jargon). Il était en effet important pour les recruteurs de connaître les caractéristiques de ce nouveau poste.

En premier lieu, l’enquête met à bas les idées reçues « le Community Manager n’est pas forcément un stagiaire exploité, un consultant qui vend du vide ou un jeune diplômé qui passe ses journées sur Facebook ».

S’il n’est pas stagiaire exploité, le CM reste jeune et a souvent moins de 35 ans. Diplômé d’un Master en Communication, il a déjà eu une expérience com’, éditeur

de contenu ou dans les métiers de l’internet. Des reconversions réussies ?

Parisien pour la moitié d’entre eux, on notera quand même que la région lilloise et la région lyonnaise représentent à elles deux 15% des CM.

Question recrutement, illogiquement, les Community Managers sont minoritaires à avoir été recrutés via les médias sociaux. Pour ceux qui l’ont été, ils ont été repérés par micro-blogging (Twitter) ou par les réseaux sociaux professionnels.

Les salaires, eux, souffrent du manque de maturité et de connaissance de ce métier. Ils ont alors une énorme disparité et vont du SMIC à 40k€ par an. Très peu gagnent plus.

Que font les CM ? Les sondés répondent que leur temps de travail est majoritairement pris par le benchmarking et la veille, l’animation de la communauté puis le rédactionnel. Ces missions sont dans 39% des cas réalisés par télé-travail. Elles répondent à un objectif de notoriété mais aussi à une stratégie d’acquisition et de fidélisation client.

Enfin, nous soulignerons que la fonction n’est pas secondaire dans l’entreprise. 55% disent y jouer un rôle décisionnaire.

 

Retrouvez l’étude complète sur les community managers en France.

 

Jordan Charlet

 

Une réflexion au sujet de « Portrait du Community Manager Français »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *