Référencement et sémantique

L’importance croissante du « search » dans nos métiers nous oblige de travailler d’avantage l’univers sémantique des contenus de nos sites ou blogs.

Il ne suffit plus de coller quelques mots clés dans l’espace réservé à cet effet. Car, si la répétition de mots-clés a une incidence sur le référencement, Google est plus « intelligent » que cela et prend en compte l’univers sémantique de toute la page.
Par exemple, une page contenant plusieurs fois le mot « communication » sur le blog de l’APACOM, aura un moins bon coefficient de référencement qu’une page répétant autant de fois le mot « communication », mais également des mots tels que « agence, publicité, campagnes, internet, relations publiques, média etc».

Une technique utilisée par les rédacteurs de contenu web est de faire appel à l’outil Wordle que nous vous recommandons vivement autant pour créer un nuage de tags « arty » que pour vérifier l’univers sémantique de vos productions. Cela permet aux professionnel de la communication que vous êtes de visualiser vos textes avec les « yeux » du moteur de recherche.  Vous pourrez ainsi vous assurer de la pertinence des mots les plus utilisés sur vos outils web, d’en mesurer l’ordre d’importance de référencement afin éventuellement de retravailler certaines phrases sans perdre de qualité rédactionnelle.

Enfin, c’est également d’une aide précieuse quand vous avez du mal à identifier les mots à dans la rubrique « tag » ou « mots clés ». Pour vous montrer le résultat de cet outil nous avons illustré cet article avec les nuages associés à ce texte.

Béatrice Vendeaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *