Saga des nouveaux visages : Yoann Rousset

Aujourd’hui c’est Yoann Rousset de l’agence Sans Créa qui se prête au jeu du portrait.

 

Bio-Express

Passionné de com’ depuis mon plus jeune âge, lorsque certains jouaient aux Legos, j’apprenais les slogans de marques. J’ai tout naturellement trouvé ma voie dans ce domaine. Freelance au début pour tester mes compétences, j’ai aujourd’hui l’ambition de créer au travers de « Sans Créa ? » une agence « spéciale ». Chez « Sans Créa » nous sommes des spécialistes de la création graphique Print, Web et Mobile. Composé uniquement de graphistes, nous mettons à votre service notre expertise et notre créativité. Je vous laisse découvrir notre savoir faire au travers de notre site internet : http://www.sans-crea.fr.

 

 Votre « actu » dans la communication ?

Être créatif n’est pas de tout repos. Les idées fusent dans nos locaux… pour nos clients bien sûr mais aussi pour nous. Dernièrement, nous avons rendu un hommage à Christian Blachas (qui nous a quitté le 5 février 2012) au travers d’une collection limitée de cartes de visite que vous pouvez voir sur notre page facebook (https://www.facebook.com/sanscrea/). Aujourd’hui, puisque nous sommes des créatifs, nous allons lancer une campagne marketing un peu … décalée ! Vous en saurez bientôt plus. Surveillez vos boîtes aux lettres !

 

 Votre coup de cœur  » com’  » de l’année ?

Qu’on aime ou pas, Free a su tenir en haleine un très large audimat. Du mini site avec une fusée en lancement, aux tweets de son PDG Xavier Niel jusqu’à la conférence à la Steve Jobs… rien à redire sur leur action de com’ ! Pour l’efficacité de l’offre c’est une autre histoire. Greenpeace a aussi fait fort (2011) en détournant la très belle pub de Volskwagen « La force Obscure » qui mettait en scène un enfant déguisé en Dark Wador essayant d’utiliser la force ( http://youtu.be/0hX83FpAYFk).

 

Comment vous projetez-vous dans l’avenir, quelle évolution pour votre métier ?

Notre métier est en constante évolution. A l’époque où Internet n’était pas encore reconnu comme un média à part entière, on se posait déjà la même question. Aujourd’hui on tend les bras à de nouveaux supports mobiles : téléphones, smartphones, tablettes. La technologie évolue tellement vite qu’on ne peut pas vraiment prédire l’avenir lointain de notre métier. Demain les voitures conduiront seules, les téléphones seront implantés en nous… qui sait ? La seule chose sûre c’est que grâce à ses évolutions on ne s’ennuiera jamais dans notre métier !

 

Propos recueillis par Julien Callaou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *