« So blink » – un nouveau regard sur l’actualité de la com’

Non, ceci n’est pas un nouveau boys band !

C’est l’histoire de cinq mecs qui ont mis leurs compétences en commun pour créer le webzine « so blink » qui vous propose depuis à peine 3 mois un regard alternatif sur l’actualité de la communication et de la « réclame ».

A l’origine de cette aventure : Yoann Sirvin (webdesigner et passionnée de graphisme débarqué fraîchement à Bordeaux), Nicolas Hustache, Yoann Saubot, Antoine de Rivasson (tous trois en 4e année à l’ISEG Bordeaux) et enfin Antoine Schoenfeld (photographe professionnel).

Leur idée est d’écrire et de partager, de créer une communauté voire une plateforme de « publivores » en apportant un regard sur l’actualité de la com’ plus décalé et plus ludique. « So blink » est aussi un projet qui veut ringardiser le mot « buzz » utilisé aujourd’hui à outrance.

Le choix du nom ?
« Blink » signifie « clin d’œil », choisi parce que c’est un mot court et fort et une onomatopée évoquant l’univers de la bande dessinée. Bref, ils ont choisi une expression qui n’impose pas a priori une signification concrète.

Next step ?
Intégrer des filles dans cette équipe très masculine et notamment une blogueuse déjà reconnue dans le monde de la mode ou des bonnes plumes dans des domaines précis comme le cinéma.
Créer une newsletter afin de fédérer davantage la communauté naissante (fans Facebook, visiteurs, amis, professionnels de la communication) et peut être organiser à terme des événements.

Comment feront-ils le blink ?
Ils comptent créer le « blink » via Facebook, la newsletter, du streetmarketing et des RP. L’idée est de partir d’abord de Bordeaux pour rayonner ensuite sur toute la France.

Le « blink » de la fin ?
Qui dit alternatif, dit manifeste. Découvrez de ce pas leur manifeste « culottée… ! Lire le manifeste.

Béatrice Vendeaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *