Télé mobile: déploiement « en 2 étapes »

La secrétaire d’Etat à l’économie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet a proposé lundi un « système en deux étapes » pour sortir de l’impasse où se trouvent les négociations en cours sur le déploiement en France de la télévision mobile personnelle (TMP). »L’idée, dans ce rapport, est de construire un système en deux étapes dans lequel dans un premier temps, les opérateurs financeraient le lancement de la TMP, rentabiliseraient ce lancement, et puis, dans un deuxième temps, on aurait un système plus mixte, opérateurs/éditeurs », a indiqué la secrétaire d’Etat, interrogée lors d’une conférence de presse sur le rapport qu’elle vient de rendre au gouvernement.

Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, il y a actuellement un désaccord sur le financement du lancement de la TMP entre les opérateurs de télécommunications et les éditeurs, c’est-à-dire les chaînes de télévision.Les éditeurs à qui on a attribué des fréquences ne sont « pas véritablement en situation de financer le lancement », en raison de la crise économique, a-t-elle précisé. De leur côté, une partie des opérateurs de télécommunications se montrent « très hésitants » et préféreraient « attendre » 18 mois pour s’engager.

Or, selon la secrétaire d’Etat, il n’est « pas possible d’attendre » car elle devra prendre une décision sur les fréquences disponibles pour la diffusion de la TMP « avant le 30 septembre ». Il s’agit, selon elle, d’une « date-couperet », car elle devra rendre un rapport au Parlement à cette date sur l’utilisation des fréquences disponibles. »J’essaye de construire des avancées dans les discussions avec les opérateurs pour mettre sur la table un projet », a souligné la ministre. « S’il n’y pas de consensus au 30 septembre, les fréquences risquent d’être restituées pour d’autres usages », a souligné la ministre.
Source AFP  29/06/2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *