Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Julie De Barros

L’APACOM accueille chaque année de nouveaux adhérents. Nous leur avons demandé de répondre à un petit questionnaire afin de mieux les connaître, de savoir qui ils sont et quelle est leur vision du métier de communicant.
Aujourd’hui nous nous intéressons à Julie De Barros présidente de l’association « Bordeaux Collectif Burlesque »

 

Juli_de_Barros_mittel

Votre « Bio-Express » : présentez-vous en 3 lignes.

Julie De Barros :  35 ans, autodidacte en communication. A l’âge de 14 ans j’ai opté pour une expérience d’immersion dans un foyer d’accueil afin de me confronter aux émotions fortes : base de la communication émotionnelle. A 19 ans j’étais chef d’équipe et de projets : un trait d’union entre les artistes de ma ville et les jeunes en rupture sociale. A 22 ans je créais « Visiopart », mettant en relation des entreprises mécènes et des artistes; je réalisais et vendais des films promotionnels pour chacun des partenaires. A 27 ans j’étais l’une des premières ambassadrices de « Soft Paris », représentant la marque auprès de la Presse – notamment un talk-show sur M6 – et proposant quelques idées fortes pour leur plan de communication. Depuis 2011, je suis présidente de l’association « Bordeaux Collectif Burlesque » dont je suis la fondatrice. Je remplis également les fonctions de chargée de communication et de directrice générale.

 

Votre « actu » dans la communication ?

Julie De Barros : Je gère entièrement la communication, les projets, le budget, la clientèle et les équipes de Bordeaux Collectif Burlesque.
Nos principaux axes de travail sont :

  • Stages d’effeuillage
  • Organisation de soirées et de spectacles new burlesque
  • Booking
  • Aide à la professionnalisation de nos artistes
  • projet « Effeuille & Moi » : cours destinés aux femmes en rémission du cancer du sein (en cours de financement).

Nous rencontrons un vif succès sur tous les fronts. Nos stages sont toujours remplis, nos spectacles attirent toujours énormément de spectateurs (Garage moderne : 350 pers. – I-BOAT : 200 pers. – Théâtre Fémina au profit de Rose Magazine : 700 pers. – Rock School Barbey : 300 pers…).Nos artistes sont demandés partout en France et à l’étranger dans les soirées et les festivals burlesque les plus connus ainsi que pour des événements privés. Le projet Effeuille & Moi est en bonne voie pour se faire connaître et reconnaître, ainsi que pour recueillir des dons (stages tests avec des femmes en post-cancer, spectacle d’effeuillage caritatif au Fémina, article de 10 pages dans le Rose Magazine n°2, projection d’un film à la soirée « Défis de Femmes » durant Octobre Rose 2012, moulage de buste des artistes de la troupe par Keep A Breast, stage donné pour recueillir des fonds, hébergement du projet par l’association « Les 343 » de Rose Magazine reconnue d’utilité publique, Don de l’APACOM dans le cadre de l’APACOM Show le 2 décembre 2013, intérêt de la presse pour notre projet avec plusieurs articles déjà à notre actif et 2 en cours de réalisation).

 

Votre coup de cœur  » com’  » de l’année ?

Julie De Barros : Mon coup de cœur com’ de l’année 2013 est le projet « Ne serait-ce qu’une seconde » de l’agence de publicité Leo Burnett pour Mimi Foundation.

Voir la vidéo ici

 

Comment vous projetez-vous dans l’avenir, quelle évolution pour votre métier ?

Julie De Barros : Tant que de nouvelles idées me viennent, tant que des besoins restent à combler, tant que je prends plaisir à gérer Bordeaux Collectif Burlesque… je continuerai à développer la structure.
En parallèle, mon ambition à l’heure actuelle est de m’établir en tant que Personal Branding Strategist indépendante. Je souhaite ainsi pouvoir coacher des Managers, leur enseigner comment promouvoir leur personne comme une marque ou utiliser la communication émotionnelle dans la gestion de leurs équipes.

 

Propos recueillis par Maxime Mézy.

Une réflexion au sujet de « Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Julie De Barros »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *