Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Marie-Michèle Martinet

L’APACOM accueille chaque année de nouveaux adhérents. Nous leur avons demandé de répondre à un petit questionnaire afin de mieux les connaître, de savoir qui ils sont et quelle est leur vision du métier de communicant.
Aujourd’hui nous nous intéressons à Marie-Michèle Martinet, journaliste et intervenante en universités.

 

MMMartinet_mittel

Votre « Bio-Express » : présentez-vous en 3 lignes.

Marie-Michèle Martinet :  Journaliste radio-TV (France 3), conceptrice de films documentaires (Canal +, Arte), correspondante à l’étranger (Turquie et Chypre pour le Figaro)… je m’intéresse désormais à l’analyse des mécanismes de la communication.

 

Votre « actu » dans la communication ?

Marie-Michèle Martinet :  Depuis deux ans, j’interviens à l‘Ecole des Langues orientales (PRES Sorbonne Paris-Cité) sur le thème suivant : Gestion des crises humanitaires. Sous l’angle des relations compliquées nouées entre ONG et médias depuis plus d’un demi siècle.

 

Votre coup de cœur  » com’  » de l’année ?

Marie-Michèle Martinet : Mon coup de cœur com’ 2013-2014? Le groupe Daft Punk. Plébiscité aux Grammy Awards. Tandis que dans les colonnes du journal Closer, la vie privée d’un président de la République était livrée en pâture, comme aurait pu l’être celle d’une starlette italienne livrée aux paparazzi … Éloge inattendu et sur médiatisé de l’absence, du silence. Et de la rareté. A méditer…

 

Comment vous projetez-vous dans l’avenir, quelle évolution pour votre métier ?

Marie-Michèle Martinet : De retour à Bordeaux, qui fut mon port d’embarquement (Université Bordeaux 3, Michel de Montaigne) je souhaite prolonger ici cette expérience récente de la transmission. Un projet est en cours, à Bègles, avec l’école Adams 3iS

 

Propos recueillis par Maxime Mézy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *