Accédez à la gastronomie en un clic avec Bim

Food photography - Park Restaurant, Westmount, Quebec. April 2012.

Bim, c’est une application de social dining destinée aux gastronomes ne voulant pas attendre des mois avant de savourer la nouvelle recette d’un restaurant de qualité.

Une réponse aux gastronomes insatisfaits

Anne-Christelle Pérochon, fondatrice de l’application s’est rendu compte lors d’un voyage à Tokyo qu’il n’était pas si facile de trouver un bon restaurant entre la barrière de la langue, un choix trop important ou trop peu de disponibilités.

Dès son retour, elle a donc choisi de développer un concept permettant de répondre à ce besoin. L’objectif étant de satisfaire les clients mais aussi les restaurants qui connaissent eux aussi un problème avec les « no-show » c’est-à-dire les 20% de clients qui ne se présentent pas au restaurant lors d’une réservation.

Un lien direct entre gourmets et restaurants

Concrètement, Bim c’est une application destinée aux urbains pressés désirant obtenir une table instantanément dans des restaurants dynamiques et tendances. La mise en relation entre les clients et les restaurateurs se fait en un clic depuis l’application.

Un partage des expériences culinaires 

L’application permet d’obtenir une table rapidement mais pas que… En effet une base de données réalisée avec plus de 200 guides gastronomiques, blogs et références de presse est disponible sur l’application.

Celle-ci s’accompagne d’une plateforme de partage qui permet à l’ensemble des utilisateurs de l’application de partager leurs expériences culinaires et de partager avec les différents membres de cette communauté.

Une communauté qui s’agrandit

Bim, après avoir très vite conquis le cœur des Parisiens à son lancement en avril 2016, est désormais disponible depuis quelques mois à Bordeaux.

Une bonne nouvelle puisque l’application recense déjà plus de 150 restaurants et quelque 70 000 utilisateurs. De belles données qui encouragent Anne-Christelle Pérochon à conquérir d’autres villes dans l’hexagone mais aussi à l’international.

Outre cette expansion géographique, la fondatrice souhaite transformer cet essai et étendre l’application en site web et en chatbot. Une manière de connecter en temps réel les restaurateurs aux données clients grâce à la technologie.

Léa Jouvie

Sources : Bim, Sud Ouest, Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.