COMME SI C’ETAIT HIER : LES PRESIDENTS RACONTENT …

Pour fêter ses 20 ans, l’APACOM a interviewé ses anciens présidents. Retour sur les personnes qui ont contribué au rayonnement et au développement de l’association. Aujourd’hui, nous vous présentons Nathalie Coiquaud, qui a dirigé l’Agence Banc Public, qu’elle a crée, pendant plus de 20 ans et présidente de l’APACOM de 2005 à 2007.

Nathalie-Coiquaud

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel en quelques lignes ?

J’ai débuté ma carrière de chef dans la communication après une maitrise de droit public, en agence, comme chef de pub, puis chef de projet puis directrice de clientèle avant de monter ma propre agence de Relations Publiques-Relations Presse Banc Public, perdant ainsi mon statut de chef…

Que représente l’APACOM pour vous ?

La famille ADAMS de la Com … Une grande famille formidable qui défend son patrimoine bec et ongles, à savoir la créativité et la valorisation de nos métiers sur tous les terrains de jeux de la Communication.

Quels sont les 3 adjectifs qui qualifient l’association ?

Plutôt que des adjectifs des mots… L’œil, le catalyseur et le porte voix de nos professions.

Quel souvenir marquant gardez-vous de votre présidence ?

La mise en place du premier chantier de la Communication responsable que nous avions modestement appelé à juste raison « Les premiers pas vers la communication responsable » avec une mobilisation forte d’une vingtaine d’acteurs.

Comment voyez-vous l’APACOM dans 20 ans ?

je dirais plutôt où …

Dans 20 ans, la tribu Apacom #unpourtous coulera des jours connectés dans la CITE de la COM, une ville intelligente et verte de 150 hectares au cœur de l’ AQUITAINE où vivront en communauté  les digitals workers de l’Association.

Parmi les espaces urbains multipolaires de la Cité, reliés par les réseaux de transports et d’informations, l’on trouvera bien sûr une maison des projets lacustre (siège de l’asso), des bureaux virtuels partagés, des écoles de com sur les toits, une ferme verticale, des co-works crèches, une résidences seniors (pour les past-présidents) et une winery gravitaire (pour les after com).

Propos Recueillis par Maxime Lavandier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.