Fédérer une identité en Nouvelle-Aquitaine : tout un programme !

Quel lien existe-il entre limougeauds, montois, rochelais, marmandais, palois, brivistes, niortais et bordelais ? Ils sont tous « néo-aquitains ». Le challenge, pour les professionnels du marketing territorial, est de fédérer une identité qui permette à tous les habitants de s’approprier cette région née de la réforme territoriale de 2015. Panorama des actions de communication menées à cet effet.

Notre région, qui est effective depuis le 1er janvier 2016, est la plus vaste de France. Elle compte 6 millions d’habitants répartis sur 84 000 km², ce qui la place au premier rang en terme de superficie, mais seulement au quatrième rang en terme de population. Au total, ce sont 12 départements qui sont se réunis sous la bannière de la « Nouvelle-Aquitaine ».

Une identité visuelle commune…

C’est Alain Rousset lui-même qui a présenté le logo et le blason aux Néo-Aquitains en 2016 via une vidéo postée sur les réseaux sociaux[1] (vous pouvez la visionner ici). Quatre écoles de design graphiques, deux agences et l’équipe de communication de la Région avaient été missionnées pour les imaginer. Parmi les 119 propositions faites, voici celles qui ont été retenues :

Logo Blason NA

La tête de lion, qui reprend les contours géographiques de la région et fait référence à Richard Cœur de Lion, a reçu un accueil globalement chaleureux. Sur le blason comme sur le logo, les grandes rivières du territoire sont à l’honneur car elles sont vitales pour l’économie, l’agriculture et le tourisme. Ces marques visuelles uniformisées sont désormais utilisées sur tous les documents officiels et sur tous les supports de communication de Nouvelle-Aquitaine.

… un socle culturel commun…

Le travail des équipes en charge du marketing territorial de la Nouvelle-Aquitaine s’est intensifié en 2017. Après avoir créé une identité visuelle, il fallait faire naître un sentiment d’appartenance chez les habitants de la grande région. Plus facile à dire qu’à faire !

Avec le slogan « Ma région s’agrandit, mon horizon aussi », l’objectif était toutefois simple : faire découvrir leur propre région aux habitants. Menée par la Région et les CRT (comités régionaux du tourisme) d’Aquitaine, du Poitou-Charentes et du Limousin, cette campagne de publicité de grande envergure s’est donc focalisée sur les deux plus grands atouts du territoire : le tourisme et la gastronomie.

Le tourisme est un secteur clé dans l’économie de la Nouvelle-Aquitaine. Il représente 8% du PIB régional. Forte de ces 720 kilomètres de littoral, de ses forêts et ses montagnes, la région est la deuxième plus visitée par les Français.[2]

La gastronomie (et la culture du vin, par extension) est également un secteur porteur de l’économie régionale. En 2017, l’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA) a dévoilé la nouvelle identité visuelle des produits régionaux au travers d’une campagne qui starifie le produit, valorise la qualité et les savoir-faire.[3]

ANAA produits régionaux

Ce plan média, décliné par la Région et les CRT sur tous les supports de presse, d’affichage et digitaux, a permis à la Nouvelle-Aquitaine de se forger un socle culturel commun en l’espace de quelques mois. La campagne a eu lieu entre mai et décembre 2017 et les résultats n’ont pas tardé : la région a été de nouveau élue, entre autres distinctions, « Wine region of the year » en 2018.[4]

… et bientôt une télévision commune !

Le travail des communicants territoriaux ne s’arrête pas là. Ce mois-ci, France 3 a annoncé la création d’une nouvelle chaîne, NoA (pour Nouvelle-Aquitaine, évidemment) pour septembre 2018, financée en partie par le conseil régional, mais avec « une liberté rédactionnelle totale ».[5]

L’accord signé avec la Région va permettre à France 3 de financer un magazine culturel mensuel, 8 documentaires régionaux supplémentaires, des programmes courts quotidiens sur l’économie et le sport. La chaîne veut également développer des programmes en langues régionales : basque, occitan et saintongeais, langue régionale reconnue mais peu exposée. Peut-être un peu ambitieuse mais prometteuse, NoA sera la toute première chaîne 100% régionale en métropole.

NoA (Delphine Vialanet FTV)

Laurence Mayerfeld (Directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine), Delphine Ernotte (Présidente de France Télévisions) et Alain Rousset (Président de la Région Nouvelle-Aquitaine).

Delphine Ernotte-Cunci, patronne de France Télévisions, a déclaré dans une interview accordée à Rue89 Bordeaux : « On va s’inspirer de ce qui est mis en action ici pour construire l’avenir de France 3 ailleurs dans le pays. La Nouvelle-Aquitaine est la plus grande région de France et de par sa diversité, c’est un vrai défi ».

Une belle façon de reconnaître l’ambition de notre région, qui, grâce aux actions de communication menées de front, espère fédérer ses 6 millions d’habitants autour d’une identité commune.

Julie Cazalis

Sources :

[1] France Bleu

[2] France 3 Nouvelle-Aquitaine

[3] Aquitaine Online

[4] Vitisphère

[5] Rue89 Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.