Interview de Nicolas Chabrier, élu Président de l’APACOM

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Vendredi dernier, Nicolas Chabrier, concepteur-rédacteur / chef de projet de l’Agence Aggelos a été élu Président de l’Apacom. C’est en comptant sur l’engagement du collectif et en privilégiant une approche ambitieuse qu’il succède à Marie Dubois. Certains d’entre vous le connaissent déjà, pour les autres, il répond à nos questions.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel en quelques lignes ?

Après un Master Communication des Organisations obtenu à l’ISIC, une expérience en communication publique et politique au Département de la Gironde et 7 ans comme Responsable Communication au CAUE de la Gironde (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement), j’ai rejoint l’Agence AGGELOS comme concepteur-rédacteur / chef de projet où j’accompagne les clients dans leurs choix stratégiques comme dans l’élaboration de leurs outils de communication.

De nature curieuse, je relève aussi d’autres défis :
– Enseignant Vacataire à l’Université Bordeaux Montaigne (UFR STC / ISIC – Institut des Sciences de l’Information et de la Communication), mais aussi intervenant à l’ISEG Marketing & Communication School Bordeaux et plus récemment à KEDGE Business School – Bordeaux.
– Secrétaire de POST ISIC (association des anciens diplômés de l’ISIC) et Trésorier de Versions Françaises (association musicale),
Enfin je reste aussi rédacteur en chef du projet FACES B, qui souhaite ouvrir de nouvelles perspectives sur le monde… Ou encore bloggeur en dilettante, mais avec conviction depuis plus de 10 ans sur le Zen News où j’aime partager quelques-uns de mes états d’âme.

Ca fait beaucoup ? Rassurez-vous !… Porté par l’authenticité des rencontres et le goût des projets, il me faudra désormais savoir doser…  C’est décidé, ces deux prochaines années je les passe auprès de vous… Ouf, je ne serai pas tout seul, je sais pouvoir compter sur bon nombre d’entre vous. Ensemble, donnons notre maximum pour faire briller l’APACOM !

Quand avez-vous rejoint l’APACOM et quelles ont été vos missions majeures au sein de l’association ?

Diplômé en 2008, j’ai d’abord pris mon temps… J’étais sans doute trop impressionné par l’association, un rassemblement de “pros de la com” que je voyais plutôt comme “la cour des grands”… Puis en 2012 : le déclic ! J’ai osé pousser la porte de l’APACOM pour échanger, partager des savoir-faire et promouvoir une vision de la “communication humaniste” : une science pour et au service des hommes qu’il me plaît de défendre, encore aujourd’hui.
Au programme : j’ai profité de l’ouverture du Club des Dirs Com’, fréquenté avec assiduité les matins de l’APACOM et participé avec Lise Harribey & Emélie Gooding aux premières heures des rencontres Com & Culture.
En 2013, Béatrice Vendeaud me persuade de rejoindre son équipe au Conseil d’Administration. Et avec comme slogan : “Nicolas au CA, pourquoi pas ?”, je me retrouve élu pour 3 ans avec pour principaux objectifs : défendre et valoriser nos métiers, donner du sens au collectif et toujours être à l’écoute.
En 2017, pour mon 2e mandat, pas de tacite reconduction mais plutôt le fruit d’une mûre réflexion… Même si le temps passe, mes engagements eux n’ont pas changé. Et voilà que je m’engage à nouveau avec la même volonté de donner du sens, le même désir de soutenir la dynamique associative. Parce que en fait, l’APACOM a toujours su se renouveler, en suivant les impulsions des équipes successives ou en captant les besoins et attentes de nos adhérents.

Pourquoi vous êtes-vous présenté à la Présidence ?

Admiratif de la vitalité de l’APACOM, de l’engagement de ses adhérents et ses Présidentes & Présidents successifs, je suis persuadé que nous avons tous un rôle à jouer et que notre association sait aussi nous rendre ce que nous lui apportons… Depuis mon entrée au Conseil d’Administration, les choses n’ont cessé d’évoluer ! L’APACOM a su gagner en ouverture, en rayonnement, se remettre en question, innover et se renouveler.
En partageant une vraie complicité avec Marie Dubois qui a su s’inscrire dans cette même dynamique et valoriser la communication comme créatrice de valeurs, je me suis affirmé davantage en envisageant déjà la suite… Ainsi, quand l’heure de sa succession a sonné, je me suis dit que mon tour était sans doute venu, que c’était aussi une belle manière de poursuivre mon engagement de communicant !
Aujourd’hui ça y est…, je suis un jeune Président de 34 ans, salarié d’une agence de communication et je sais autant compter sur mes collègues qui me soutiennent au quotidien, que sur le nouveau conseil d’administration qui m’a accordé toute sa confiance. Avec eux, je sais pouvoir relever ce grand et beau défi.

Quel(s) projet(s) souhaitez-vous partager avec nous ?

J’aime à croire qu’en 2019, l’APACOM sera encore plus impactante avec  :
– un nouveau site internet, vitrine de notre engagement au service des adhérents, à sortir au printemps,
– un nouvel Observatoire des métiers de la communication en Nouvelle-Aquitaine, outil important de veille et de prospective,
– le retour de la Nuit des Réseaux, qu’il s’agit de réinventer et de ré-interroger dans son essence,
– le renouveau de l’APACOM Show, qui, au-delà d’un simple gala caritatif, se veut être porteur d’une communication créative, collective et conviviale,
– mais aussi, le Cap Com 2019 – 31e forum de la communication publique et territoriale qui fait escale à Bordeaux du 3 au 5 décembre prochain, un rendez-vous qu’il s’agit de ne pas manquer
– et un plus grand rayonnement possible grâce à notre Fédération Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine, qui nous pousse à la mutualisation, en envisageant autant de “passerelles intelligentes” pour occuper une place de choix dans notre grande région.

Autant d’ingrédients qui répondent au mieux aux attentes de nos adhérents, qui nous invite à rester curieux et responsables, résolument tournés vers l’avenir… Bref, beaucoup d’envies, beaucoup d’actions : à nous de les concrétiser. Je reste persuadé que c’est possible, convaincu que : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Propos recueillis par Catherine Sarnow
Crédit photo : Anthony Rojo

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Discussion

Vous aimerez aussi

Du son au Marketing – l’épopée du design sonore

Pourquoi et comment le son et la musique sont-ils désormais au cœur du marketing, du [...]

Lire la suite

Générations Y et Z dans le marketing, une révolution silencieuse

Les générations Y et Z inondent le marché du travail. Dans le secteur de la [...]

Lire la suite

Le 2e panorama EY-France Créative souligne la croissance de l’économie culturelle et créative

France Créative et Ernst and Young ont dévoilé le 27 novembre 2015 le deuxième panorama de l’économie [...]

Lire la suite