Interview d’étudiant à communicant : Pauline Versace

Pour cette deuxième interview d’étudiant à communicant, rencontre avec Pauline Versace, responsable relation presse et relations publiques pour la Cité du Vin.

 

Pauline

Parlez-nous de votre parcours ? 

Ma formation en BTS hôtellerie-restauration m’a amenée naturellement vers le tourisme, et en particulier l’œnotourisme. Un mot presque inconnu il y a dix ans !  J’ai continué avec un Master 1 de management du tourisme à Londres, puis un Master 2 en management des vins & spiritueux à l’Université de Bordeaux. Après 5 ans au service presse internationale du CIVB, je suis partie à Paris travailler chez Atout France. J’écrivais en parallèle pour le Figaro Vin, pour qui j’ai parcouru quelques beaux vignobles de l’hémisphère sud : Chili, Argentine, Nouvelle-Zélande, et même … Tahiti !

 Comment êtes-vous arrivée dans votre entreprise ?

Je rêvais de rejoindre La Cité du Vin, qui était (et est toujours) pour moi LE projet de la décennie dans mon domaine d’activité. Le recrutement s’est fait via un process très transparent : une annonce a été publiée puis une série d’entretiens de motivation avec les différents niveaux hiérarchiques de La Cité du Vin a suivi.

 Pourquoi avez vous choisi le digital ? 

Je suis très ancrée dans le présent : le lieu et le moment. Donc assez digital sceptique en fait… Mais chut !

 Pendant vos études visiez-vous une entreprise en particulier ? 

En stage chez Moët & Chandon, j’ai tout fait pour être recrutée… en vain ! Mais j’ai trouvé peu après mon premier job au CIVB. J’ai fait le tour du monde avec les vins de Bordeaux, c’était extraordinaire.

Quels sont les stages qui vous ont le plus marqué ? 

Mes stages en hôtellerie, notamment celui de 6 mois au Four Seasons de New-York m’a marquée. C’était une expérience personnelle fantastique, mais j’ai su rapidement que les métiers de l’hôtellerie ne seraient pas pour moi sur le long terme.

 Un ou plusieurs conseils pour les étudiants en école de communication ?

Faites des stages qui vous correspondent : ils seront vos cartes de visite sur le marché de l’emploi. Mais honnêtement, les étudiants que je rencontre savent déjà cela très bien. J’aime travailler avec la génération qui arrive actuellement sur le marché de l’emploi. Ils ont une autre façon d’envisager le rapport au travail, et je leur fais toute confiance pour inventer un monde du travail plus équitable.

Une citation ou un slogan qui vous motive chaque jour ?

Qui ne tente rien n’a rien !

 Quelle est la réussite dont vous êtes le plus fière ? 

L’ouverture de La Cité du Vin en juin 2016. Toute l’équipe était mobilisée à 200%. C’était vertigineux et le résultat était à la hauteur. À nous de pérenniser ce succès.

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans votre métier et plus motivant ? 

Le plus difficile : délivrer qualité et quantité en simultané et sur la durée.

Le plus motivant : un management totalement innovant à La Cité du Vin. L’intelligence collective et le management collaboratif sont certes plus difficiles pour les chefs, mais ils peuvent être de véritables leviers de succès.

Propos recueillis par Anaelle Soret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.