JE TRIE MES DÉCHETS AU TRAVAIL ET APRÈS ? VISITES ET EXPLICATIONS !

Le jeudi 7 juillet, la commission Com’Avenir de l’Apacom s’est donnée rendez-vous à la chaîne de tri Elise Atlantique ainsi qu’à la plateforme de compostage “Les Détritivores” à Bordeaux dans le secteur Darwin de 10h30 à 12h.

Com'Avenir

Que l’on soit agence de communication, annonceur, institution, organisateur d’événements, traiteur, etc… nous générons des déchets. Du simple post-it à la bâche publicitaire en passant par les restes d’un cocktail, ces déchets pour les uns sont des ressources pour les autres. Grâce à des dispositifs innovants de collecte, sur-tri et valorisation, les solutions sont à la portée de chacun. C’est ce que vous propose de découvrir la Commission Com’avenir à travers deux initiatives locales, initiées par des communicants, c’est vous dire si nous sommes concernés !

La chaîne de tri Elise Atlantique

elise-atlantiqueLa ACTE SAS – Elise Atlantique est une entreprise sociale, composée de 28 personnes, qui collecte et trie les déchets bureautiques (papiers, cartons, bouteilles plastique, canettes, gobelets plastique, lampes, cartouches d’encre, DEEE etc…) et les déchets générés par les évènements (bâches PVC, supports de signalétique, bois …). Près de 750 sites clients sont collectés chaque mois en Aquitaine. Les objectifs de cette activité sont multiples : à la fois, sociaux, environnementaux et économiques.

Thomas Mahias, directeur général de la chaîne de tri d’Elise Atlantique a présenté l’entreprise et le site de tri.

Les Détritivores

les-detritivores
Les Détritivores collectent les biodéchets des restaurateurs et épiceries de l’agglomération bordelaise en vue de leur valorisation par compostage sur des micro-plateformes de proximité. Ils sont ainsi une réponse aux besoins en compost des jardins urbains, à une réglementation toujours plus stricte pour les cafés, restaurants et créateurs d’emplois.

Jean Marc Gancille et/ou Frédéric Petit, co-fondateurs des Détritivores ont fait découvrir l’association d’un nouveau genre à la commission et ont sensibilisé aux enjeux liés aux biodéchets.

 

Maxime Lavandier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.