La saga des portraits des candidats – Anne Corsello

Anne Corsello, communicante indépendante depuis 5 ans, présente son parcours et les raisons de sa candidature au Conseil d’Administration de l’Apacom.

Présentez-vous-en quelques lignes : votre cursus et vos fonctions actuelles.

Mon parcours est plutôt atypique, sortant d’une formation d’arts appliqués à Paris, j’ai plongé à 21 ans dans la communication événementielle. Une chance !

C’est à l’issue d’un job d’été dans une agence productrice de salons, qu’un CDI m’est proposé. Pendant plus de cinq ans, en binôme avec une attachée de presse, j’ai organisé 9 salons par an.

J’y ai tout appris, le terrain est parfois une excellente école !

A mon retour sur Bordeaux ma ville natale, j’ai eu l’opportunité de travailler dans le tourisme pendant plusieurs années, puis, je suis revenue à mon activité première : l’évènementiel, sur la gestion de différents projets pour le compte d’associations comme d’entreprises telles que : B&B Hôtel, Médecins du Monde, GT Logistics…

En 2006, forte de l’expérience acquise, j’ai rejoint l’agence Communica Organisation comme communicante et chargée du développement des partenariats « institutionnels / grands comptes ». Au compteur, j’ai œuvré à l’organisation de pas moins de 10 éditions des Salons Viv’expo, 10 rendez-vous pour sensibiliser le grand public aux modes de vie écologiques à Bordeaux et à Rennes.

Il y a 5 ans, mon âme d’entrepreneure m’a naturellement menée à créer mon activité.

J’accompagne donc aujourd’hui les professionnels dans leurs projets évènementiels, dans le conseil d’une stratégie de communication et commerciale, dans la conception et le développement des partenariats financiers et techniques.

Déjà de belles réalisations : 5 éditions du Salon de l’Entreprise Nouvelle-Aquitaine, l’Université des Entrepreneurs du Medef Gironde, le Forum de la Création…

Enfin, je cultive les relations, le lien et les réseaux en étant également apporteur d’affaires, entre les entreprises et les acteurs communicants.

Vous candidatez au poste d’administratrice au sein de l’Apacom. Quelles sont les raisons de cet engagement ? Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ? 

Faut-il trouver des raisons à tout engagement ? Je suis rentrée à l’APACOM il y a quelques années maintenant (comprendre trop nombreuses pour oser les compter) et j’ai donc « consommé de l’offre » : j’ai participé en dilettante à des rendez-vous aussi variés que le 18/20, les gros plans ou encore les rencontres com & culture. Il est bien rare que je rate les grands événements de notre association : la Nuit de la Com’, la Nuit des réseaux ou encore les Trophées, sans bouder les soirées APACOM Show !

Toutefois, consommer ne dure qu’un temps…  En 2018, j’ai ressenti l’envie de me mettre au service de la dynamique associative. Plus active et plus présente, je suis devenue cette année « une adhérente engagée ». J’ai donné à l’APACOM et elle me l’a bien rendu :  j’ai notamment accompagné l’association sur les partenariats et j’ai surtout fait de belles rencontres, en découvrant un réel esprit d’échange dans une ambiance professionnelle et conviviale.

Aujourd’hui, cela m’a simplement donné envie de m’investir encore davantage, être une véritable partie prenante de l’association et de participer à son fonctionnement en y apportant mon point de vue, mon expérience et ainsi, à mon tour, valoriser la fonction des communicants en région et au-delà.

Et pourquoi ne pas se présenter au CA ? Allez, sautons le pas ! Même si j’avoue y avoir été un peu poussée, c’est avec grand plaisir et de réelles convictions que j’aimerais vivre cette nouvelle expérience, apporter ma contribution et sans doute de nouvelles idées, ma touche de nouveauté.

Mais attention, restons humble ! S’il me faut un programme pour gagner une élection, le mien sera sans prétention : si vous m’apportez votre confiance et si je suis élue :

  • J’aimerais m’investir dans des actions événementielles et retrouver les commissions Nuit de la Com’ et des Trophées que j’ai déjà fréquentées et pour lesquelles j’aimerais continuer à m’investir.
  • J’aimerais toujours croire à la force des liens et des partenariats qui fondent le collectif et que l’on retrouve dans des projets fondateurs comme l’Annuaire, par exemple.
  • J’aimerais enfin encourager l’APACOM à être plus influente, plus ouverte sur d’autres réseaux et je suis prête à m’engager pour cela.

Enfin, en dépassant les « simples promesses de campagne », j’aime à croire que mon engagement répond à un désir personnel, mais aussi à une ambition plus collective. En effet, communiquer c’’est avant tout se rencontrer, se retrouver pour partager et mener des projets en commun… Voilà ce qui motive mon action comme mon engagement et ce qui donne souvent du sens à nos métiers.

Concernant votre métier de communicant, quelles sont les grandes évolutions à venir, les changements qui vont avoir un impact ?

En voilà une question complexe ! Évidemment en communication et plus encore en événementiel, les formats et les moyens de fédérer et de capter les publics changent. A chacun sa mode, mais pour nous communicants, il faut savoir suivre la tendance. C’est d’ailleurs une de nos difficultés, être tributaire d’une certaine actualité. Ouf ! Pour ça aussi on peut compter sur l’APACOM et son Observatoire.
Et si nous ne pouvons pas empêcher la terre de tourner et le monde de changer, c’est donc à nous de savoir comment pouvoir nous adapter… et justement de rester impactant et toujours innovant.

Ensemble, saisissons l’air du temps.

Propos recueillis par Emilie Féret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.