La saga des portraits des candidats – Antony Glaziou

antony-glaziouAujourd’hui, nous vous présentons ANTONY GLAZIOU, consultant, coach et formateur en stratégie digitale, social média et CRM, qui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM, programmée le jeudi 26 janvier 2017, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.

Votre parcours : présentez-vous en quelques lignes, votre cursus et vos fonctions actuelles.

  • Antony GLAZIOU, 45 ans, marié, 2 enfants (8 et 13 ans), domicilié à Bordeaux Centre depuis Août 2015.
  • Tombé dans le grand bain du web dès le milieu des années 90′, j’ai très vite (très jeune) créé une première agence digitale (sis sur la Technopole du Futuroscope) au sortir de Sup’ de Co Poitiers. J’ai fait grandir cette entreprise en qualité de Manager (Gérant) tout en assumant un rôle de Directeur de clientèle et de Conseil en Communication. J’ai cédé “mon” agence en 2014 après qu’elle soit devenue, en 15 ans de temps, une agence globale de communication forte d’une quinzaine de salariés.
  • En guise de transition professionnelle, à la faveur d’une expatriation de 2 ans avec femme et enfants au Maroc, j’ai été – de 2013 à 2015 – Responsable de la Stratégie de communication digitale du Campus à Casablanca de Toulouse Business School et, occasionnellement, intervenant professionnel auprès d’étudiants en Bachelor et Master.
  • Je suis désormais, depuis l’été 2015, date de notre retour sur Bordeaux, Consultant (indépendant) en Stratégie Digitale (je viens de terminer une mission de plusieurs mois pour le compte de MAAF Assurances sur des questions de marketing prédictif) et Business Developer (membre par ailleurs de FINAQUI, association de Business Angels aquitains).
Vous êtes candidat au poste d’administrateur de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?
  • Promu l’an dernier Administrateur délégué de l’APACOM, j’ai pris le soin en 2016 d’observer le mode de fonctionnement de l’association (en participant notamment à tous les Conseils d’Administration) et pris le temps d’assister à la grande majorité de tout ce qu’a pu proposer l’APACOM à ses adhérents : After’com, Trophées de la Com’, Nuit des Réseaux, Matinales, 18/20, Apacom’Show, etc. J’ai aussi pris part avec un réel plaisir à la conduite de plusieurs projets (au sein de diverses commissions) et notamment assuré la présence de l’association à la Grande Jonction, aux côtés de nos homologues d’Aquinum, lors de la Semaine du Digitale début Avril 2016.
  • C’est bien ce plaisir que je peux prendre à faire quelque chose d’utile manifestement à ce collectif que nous représentons à l’APACOM qui justifie à lui seul ma candidature au poste d’Administrateur de l’association. Exactement comme j’ai pu le faire lorsqu’il s’est agit pour moi de fonder en 2001 cette association toujours appelée SPN et qui désormais est un des acteurs majeurs de l’écosystème digital de la Nouvelle Aquitaine.
Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporteriez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en oeuvre ?
  • J’ai toujours prôné la mise en réseau des compétences (pour rappel, SPN = Réseau des Professionnels du Numérique en Poitou-Charentes 🙂 !) et je souhaiterais donc poursuivre ce que j’ai entrepris en 2016 sur le sujet pour le compte et au profit de l’APACOM et de ses adhérents. A savoir :
    • Assurer de nouveau en 2017 une présence optimale de l’APACOM à la Grande Jonction lors de la Semaine du Digitale aux côtés des autres réseaux que sont Aquinum, l’ADI, Digital Aquitaine, etc…
    • Poursuivre la mission en cours (engagée au 3ème trimestre 2016) qui vise à mettre en évidence la complicité et la complémentarité des acteurs de l’entreprise que sont les commerciaux (DCF), les marketeurs (2AM) et les communicants (APACOM),
    • Continuer de participer activement à l’organisation de la prochaine Nuit des Réseaux au sein de la commission ad hoc, aux côtés de Catherine Sarnow, ou encore prêter main forte à la structuration de RéseauCom Nouvelle Aquitaine aux côtés de Charles-Marie Boret,
    • Enfin, outre cet aspect “réseau” qui me passionne (même si le mot est fort), je dois aussi pouvoir faire profiter l’association de mes quelques années d’expérience à dispenser de la formation professionnelle pour le compte de structures tant publiques que privées, au moment où justement l’APACOM s’interroge sur l’opportunité que cela pourrait représenter pour elle-même et ses adhérents.
Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?
  • Mes missions m’amènent à travailler parfois pour des Grands Comptes et l’un des avantages que j’en retire est de pouvoir bénéficier ponctuellement d’un éco-système extrêmement enrichissant eu égard aux ressources (humaines, techniques et financières) à disposition. C’est assurément de ce fait que je me suis très vite intéressé à l’impact de l’essor combiné de l’intelligence artificielle et du big data sur la stratégie digitale des entreprises françaises. Aujourd’hui je peux dire sans trop de risques de me tromper qu’il est urgent pour beaucoup de nos TPE/PME en France de prendre enfin la mesure des “bouleversements” en cours à venir, et d’agir en conséquence pour éviter de perdre des parts de marché ou pire d’être totalement “disruptées”.

Propos recueillis par Julie Nadin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.