La saga des portraits des candidats – François Dousset

FDAujourd’hui, nous vous présentons FRANÇOIS DOUSSET, Directeur associé de Vitamine B, qui revient sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM, programmée le jeudi 26 janvier 2017, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.

  • Votre parcours : présentez-vous en quelques lignes, votre cursus et vos fonctions actuelles.

Après une Maîtrise de Gestion à Paris-Dauphine, je démarre dans le « métier » en 1989 : chef de pub chez TBWA Paris, qui s’appelait BDDP à l’époque. Mon client : McDonald’s, du lourd pour ma formation marketing ! Je reste 12 ans dans cette agence et sur ce budget : d’abord pour la France, puis 2 ans en Belgique et enfin 6 ans en Italie (fantastico !). En 2001 je franchis le rubicon et deviens entrepreneur. Avec Sylvie Labalte, je choisis Bordeaux pour créer BellevueCom. En 2012, Vitamine et BellevueCom fusionnent et deviennent Vitamine B, dont je suis aujourd’hui le gérant.

  • Vous êtes candidat au poste d’administrateur de l’APACOM, quelles sont les raisons de cet engagement ? 

15 ans que je suis adhérent de l’Apacom, que je bénéficie de ses services, de ses événements, de son réseau… Je crois qu’il est temps de m’engager à mon tour et d’apporter ma petite pierre à ce bel édifice.

  • Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporteriez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en oeuvre ?

Nous avons tous, annonceurs, agences, un besoin vital d’être informés des dernières évolutions numériques, des dernières fonctionnalités des médias sociaux… Les ateliers web sont une très belle initiative de l’Apacom pour répondre à cette demande. Peut-être à développer ?

  • Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ? 

Nos clients attendent toujours plus de conseil et de services de la part de leur agence, et c’est bien normal. Pour cela nous devons nous efforcer de proposer des stratégies pertinentes – une approche marketing qui répond à des attentes, et produit des effets. Nous devons aussi proposer des plans de communication cohérents entre le off et le on, entre la création de contenus/d’images et le développement des outils de webmarketing.

Propos recueillis par Julie Nadin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.