La saga des portraits des candidats – Michèle Walter Canales

Michele_Walter_Canales_794Aujourd’hui, nous vous présentons MiCHÈLE WALTER CANALES, chargée de mission communication presse à la Mairie de Bordeaux, qui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM, programmée le mardi 30 janvier 2018, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs dans la vie de notre association.

 Votre parcours: présentez-vous en quelques lignes, votre cursus et vos fonctions actuelles. 

Née à Paris, j’y ai fait mes premiers pas professionnels dans la communication d’entreprise. Parallèlement volleyeuse en N1, c’est pour le volley que je suis venue à Bordeaux en 1989 et grâce à la communication que j’y suis restée. Après + de 10 ans dans le privé, en entreprise, en agence puis en indépendante, j’ai rejoint la mairie de Bordeaux pour réorganiser le service de presse qui revenait en 2002 au sein de la direction de la communication. Après 6 ans, puis 2 ans de RP auprès du maire, j’ai rejoint l’équipe de la communication en 2010 où je travaille comme en agence intégrée, du conseil en amont jusqu’à la mise en œuvre. C’est varié, stimulant, et je l’espère, utile.

 Vous candidatez au poste d’administrateur/trice au sein de l’Apacom. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

Je suis membre de l’Apacom depuis sa création, au bureau en tant que secrétaire générale adjointe depuis 3 ans. Je m’y suis engagée davantage car une association de cette importance a besoin de renouveler ses membres actifs au service de tous les autres. J’y travaille avec des professionnels constructifs et généreux, qui ont vraiment envie de mettre le réseau au service de tous.

 Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ? 

Les projets de l’Apacom sont multiples et je tente d’apporter ma contribution là où mon expérience est la plus utile. De l’énergie, du temps, des contacts, des idées : tout ce dont on a besoin pour faire vivre l’association et rendre service aux adhérents. Cela m’intéresse particulièrement de valoriser nos métiers, rappeler leur utilité, bâtir de nouveaux partenariats, etc.

 Concernant votre métier, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?

Je ne sais pas, ça va si vite ! Ce que je vois c’est que la transformation digitale est souvent résumée à une transformation technologique. Or dans un espace temps immuable, cette transformation doit être recentrée avant tout sur le récepteur/client/citoyen et ses usages, ce qui suppose une adaptation de nos comportements et de nos mentalités. Dans nos métiers, la convergence entre réseau numérique et réseau humain est l’une des clés ; il faudra toujours réfléchir et hiérarchiser. Être à l’aise avec les outils sans oublier que rien ne peut s’épanouir sans liens et qu’il faut du temps – on y revient –  pour bâtir une relation de confiance. Quand c’est possible, passer un coup de fil, au lieu d’envoyer un mail ou un sms, permet de gagner ce que tout le monde cherche : de l’Attention…et du Temps.

Retrouvez tous les portraits des candidats à l’Assemblée Générale ici.

 Propos recueillis par Anaelle Soret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.