Photoservice.com et DDH veulent faire pleurer votre belle-mère à noël

Pour promouvoir le livre photo personnalisé par Photoservice.com pour les fêtes de fin d’année, l’agence DDH a conçu une campagne de communication jouant de façon humoristique sur la valeur affective du produit. DDH s’est appuyée sur une idée à fort pouvoir de projection et d’engagement : le conflit éternel entre belles mères et belles-filles. Le principe est de proposer les meilleures solutions pour faire pleurer sa belle-mère.

De part sa charge émotionnelle, le livre photo de Photoservice.com étant la solution ultime. L’agence a mis en place un dispositif de communication s’appuyant sur un site événementiel et participatif :
faitespleurervotrebelle-mere.com. Le dispositif mixant presse, radio, displays, iPhone, iPad, street marketing et media sociaux se présente sous la forme d’un teasing puisque seule l’adresse Internet du site événement est
indiquée. La révélation de la marque Photoservice.com se fait sur faitespleurervotrebelle-mere.com. Le site favorise la participation en faisant appel aux vécus de chacun et propose : film interactif, modules pour
publier anecdotes et photos, belle-mèroscope, etc.
http://media.faitespleurervotrebelle-mere.com/

Source : DDH via Julien Maingraud

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Interview d’étudiant à communicant : Pauline Versace

Pour cette deuxième interview d’étudiant à communicant, rencontre avec Pauline Versace, responsable relation presse et relations [...]

Lire la suite

Aéroport de Bordeaux : un envol 2014 riche en projets

Belle année en cours pour l’aéroport de Bordeaux. Sponsor du skipper bordelais Clément Salzes pour [...]

Lire la suite

18/20 de l’APACOM : et si le web devenait conversationnel ?

Jeudi 24 novembre, à la faveur d’un 18/20 de l’APACOM, nous avions le plaisir de [...]

Lire la suite