Pourquoi faire appel à un influenceur ?

Lundi 18 juin se tenait au Node le dernier atelier web de l’année scolaire. La commission Ateliers Web recevait Lisa Wyler, consultante freelance en relations presse, e-relations et influence. Le thème de la soirée était le suivant : « pourquoi, comment et avec quels outils faire appel à un influenceur ? ». Compte-rendu.

You said « influenceurs » ?

Dans un premier temps, Lisa Wyler rappelle l’objet des relations influenceurs (ou relations d’influence) : entrer en contact avec les leaders du web.

Ces leaders peuvent être des blogueurs, des experts, des ambassadeurs de marque ou des personnalités publiques influentes dans leur secteur (politique, économique, social, culturel, business). Leur point commun ? Des communautés importantes en termes de fans, followers ou abonnés. Parce qu’elles sont quasi exclusivement digitales, les relations influenceurs sont différentes des relations publics classiques.

On peut classer les influenceurs par catégorie (beauté, cuisine, luxe, jeux vidéo, automobile etc.) mais surtout en fonction de la taille de leurs communautés :

  • Méga-influenceurs: +1 million de followers
  • Macro-influenceurs: de 100 000 à 1 million de followers
  • Micro-influenceurs: de 10 000 à 100 000 followers
  • Nano-influenceurs: -10 000 followers

Prise de contact avec les influenceurs : l’art et la manière

Dans un contexte économique où 1/3 des gens achète sur recommandation, tous les influenceurs ont leur rôle à jouer dans ce que les entreprises appellent le marketing d’influence.

Par ailleurs, Lisa Wyler rappelle que les publics/cibles marketing sont de plus en plus jeunes. En 2018, les 18-34 ans considèrent que les blogs sont la première source d’information sur un produit.

Si vous vous décidez à contacter un influenceur pour faire connaître un produit, un service ou même votre entreprise tout court, gardez à l’esprit que les influenceurs travaillent essentiellement sur des outils digitaux. Privilégiez les emails, formulaires de contact et réseaux sociaux pour les joindre.

Si vous jouissez d’une proximité géographique, n’hésitez pas à proposer une rencontre IRL (in real life). Pour certains, il faudra passer par des agences tierces qui gèrent les partenariats avec les célébrités (ex : les agences TalentWeb ou Brand Celebrities) et il faut prévoir un budget conséquent.

Le maître-mot du communicant face à l’influenceur : la personnalisation

Oui, tout est affaire de personnalisation. Certains influenceurs reçoivent plusieurs centaines de mails à caractère professionnel par jour. Par conséquent, tout envoi de masse est prohibé.

Définissez clairement vos attentes (dates s’il s’agit d’une campagne à durée limitée etc.) et montrez à votre interlocuteur que vous vous êtes intéressé à lui.

Si vous faites appel à un influenceur, c’est pour être innovant dans votre stratégie. Les influenceurs sont des créatifs : misez sur l’authenticité ! Il semble important de faire de la veille stratégique pendant un moment avant de sélectionner vos interlocuteurs : notez leurs précédentes collaborations, leur engagement moyen, leur utilisation des hashtags…

Parlons budget

Dans les domaines comme le tourisme, la gastronomie, les jeux vidéo, les sports, les voyages, faire appel à un influenceur nécessite de prévoir un budget car les blogueurs sont très sollicités dans ces secteurs : un partenariat se négocie.

De plus, le budget sera différent s’il s’agit de la mise en valeur d’une marque, d’un événement, d’une campagne ou d’un produit. Si l’influenceur crée du contenu (photos, vidéos, live sur les réseaux sociaux, post blog), il est rémunéré au temps qu’il y passe.

En guise de conclusion, Lisa Wyler précise que 87% des influenceurs ne vivent pas de leurs partenariats : 95% des rémunérations n’excèdent pas 500€ et plus de 70% des marques ne proposent aucune rémunération. En tant que professionnels de la communication, du marketing et de la publicité, il nous faut donc mettre en place une stratégie précise avec des objectifs mesurés pour espérer une collaboration gagnant-gagnant avec des influenceurs.

.

Merci beaucoup à Lisa Wyler pour sa disponibilité, son professionnalisme et sa gentillesse. Et, comme d’habitude, un grand merci à la commission Ateliers Web de l’APACOM qui propose toujours de superbes rendez-vous à nos adhérents !

.

Julie Cazalis

.

Crédits photo : Commission Ateliers Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.