Rencontre avec Nicolas Loubère, responsable communication de Radio Campus Bordeaux !

 

Jeudi 20 octobre dernier, de 8h30 à 10h00, nous avions le plaisir d’échanger avec Nicolas Loubère – responsable de la communication de Radio Campus Bordeaux – à la Maison de l’Eau, sur cette radio girondine pour laquelle il travaille et aime travailler !

161020-ma-radiocampusbx-2Radio Campus Bordeaux : une radio girondine de qualité

Créée en 1992, et installée sur le toit de la Maison des Arts de l’Université Bordeaux Montaigne depuis 1995, Radio Campus Bordeaux émet sur toute la Gironde et au-delà. Elle compte actuellement quatre salariés, tous en CDI, ainsi qu’une centaine de bénévoles (en majorité des étudiants, mais des retraités et salariés sont également présents). 80% des étudiants bénévoles veulent devenir journaliste ; Radio Campus Bordeaux représente donc un excellent tremplin professionnel pour ces derniers.

Radio Campus est également une radio associative financée par le FSER (Fonds de soutien aux radios associatives non commerciales), le PRES, le Crous, des universités, et des collectivités locales (telles que Talence, Pessac, Mérignac et Gradignan). Son adhésion est à moindre frais : 15€ par an pour les étudiants, et 30€ par an pour toute autre personne intéressée.

Cette radio – dite de catégorie A – a fait le choix identitaire de ne pas diffuser de publicité. A côté de cela, elle s’engage (du lundi au dimanche) à émettre plus de 90 émissions ou chroniques, ainsi qu’un panel étendu de genres musicaux (Electro, Hip-Hop, Classique, Reggae, Rock, Jazz, Blues…), afin d’assurer une grande diversité musicale. Si Radio Campus Bordeaux est aujourd’hui une radio connue et écoutée dans le secteur bordelais, c’est grâce à sa programmation musicale (proche de Fip et Nova) qui a su attirer et fidéliser de nombreux auditeurs.  Cette programmation musicale est aujourd’hui sa force principale. De plus, il est important de savoir que la cible principale écoutant Radio Campus est comprise entre 20 et 35 ans (avec un véritable pic au-delà de 25 ans).

Comme a pu nous l’expliquer Nicolas Loubère lors de cette rencontre, la valorisation de la culture est un autre point important sur lequel Radio Campus Bordeaux mise constamment. Cette culture alternative – prônée par la radio –  est assurée par de nombreux magazines consacrés à l’information, au cinéma, au théâtre, aux sports, à l’Université… et bien plus encore ! Nicolas Loubère cherche perpétuellement de nouveaux partenaires avec la même vision de cette culture alternative. Depuis peu, il tisse un partenariat avec la librairie Mollat (en publiant des podcasts de différentes rencontres auteurs organisées dans les murs de la librairie). Il aimerait également se défaire de cette image « universitaire » collée à la peau de la radio, en la rendant, aux yeux de tous, faite pour toute la population.

Une faible communication à accroître

Depuis cinq ans, Nicolas Loubère nous a avoué n’avoir aucun budget consacré à la communication. La radio est donc dans l’obligation de se déplacer lors d’évènements pour être physiquement visible. Il nous a également confié que le bouche à oreille est particulièrement efficace (d’où l’intérêt de recevoir beaucoup d’invités), et que la radio est un outil de communication en soi pour faire de l’autopromotion.

En ce qui concerne les réseaux sociaux, il pense que la communication est insuffisante. Il aimerait partager plus de contenu sur Facebook, notamment sur la culture alternative, mais le temps lui manque cruellement ! Nicolas Loubère se sert donc de ce réseau social pour prévenir les internautes du plus important : la programmation de la journée, « le menu du jour » comme il l’appelle astucieusement.

Pour retrouver les nombreuses émissions et chroniques de Radio Campus Bordeaux, et écouter sa vaste programmation musicale, branchez-vous sur 88.1 via la FM, ou connectez vous sur le site Internet de la radio !

Julie Nadin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.