Saga de portraits des candidats (3) – Caroline Jardri

Publié le par chez APACOM. Modifié le

 Aujourd’hui nous vous présentons Caroline Jardri, Directrice de l’agence PJCqui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM, programmée le jeudi 29 janvier 2015, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.

CarolineJardri_mittel

Votre “Bio-Express” : présentez-vous en 5 lignes, votre cursus et vos fonctions actuelles.

Je fais partie de ces communicants qui sont arrivés à la com’ par des chemins de traverse. Après un cursus culturel qui a débuté par un DEUG en Arts Plastiques et s’est soldé par une Maitrise en histoire de l’Art, je me suis nourrie d’expériences professionnelles très variées (journalisme, conception-rédaction, communication institutionnelle…). Des collaborations ponctuelles avec Arc en Rêve, centre d’architecture, l’Opéra de Bordeaux, le musée de Beaux Arts de Bordeaux, Cap Sciences et 3 années passées à la direction de la communication de la Ville de Blanquefort… A l’issue de cette dernière expérience j’ai décidé de faire « le grand saut » et  de créer PJC en 2006. Cette agence 360° offre un conseil et un accompagnement sur mesure aux entreprises et institutions. Finalement, c’est à la fois la créativité et la passion de l’écriture qui m’ont conduit à la communication. D’ailleurs, la rédaction reste toujours la valeur ajoutée que nous entretenons sur le print ou le web au sein de l’agence et j’y tiens beaucoup !

Vous candidatez au poste d’administrateur/trice au sein de l’Apacom. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

Depuis 2007, je co-organise le 18/20 des indépendants : un rendez-vous récurrent de l’APACOM. Etre à l’initiative de cet événement et l’accompagner dans la durée a été une expérience très enrichissante aux côtés d’autres communicants très investis que je remercie au passage. En tant que responsable de la commission du 18/20, j’ai plaisir à assister aux CA de l’APACOM depuis un an et à participer de plus près à cette dynamique. Le 18/20 vient de fêter ses 7 ans : c’est un peu « l’âge de raison » qui m’incite à passer du statut d’administratrice déléguée à celui d’élue !

Votre “actu” dans la communication ? 

L’année 2015 s’annonce bien chargée pour PJC avec des campagnes cross média pour des clients réguliers, de nouveaux projets éditoriaux et de plus en plus de digital, aussi bien pour des collectivités, des PME et des grands groupes nationaux. L’actu de PJC, c’est aussi de nouveaux locaux dans le bas Cenon : une réorganisation nécessaire dans le contexte du développement de l’agence.

Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ? 

En dehors de l’organisation régulière du 18/20, j’envisage d’accompagner l’APACOM sur des événements spécifiques en fonction des besoins et pourquoi pas sur la commission Com’ et culture dont l’initiative est intéressante… Mais aussi, donner un coup de « plume » si besoin. Même si nos journées de communicants sont trop courtes, s’investir dans une telle association est une aventure très dynamisante.

Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?

Le digital bien évidemment qui poursuit sa révolution et continue de faire évoluer les comportements et in fine, les stratégies et solutions que nous développons au quotidien. Pour autant, il ne faut pas perdre de vue les fondamentaux et cultiver l’équilibre… Egalement, la nécessité d’adapter sans cesse notre offre et de trouver des solutions ingénieuses pour la rendre accessible dans un contexte de restrictions budgétaires, d’où l’intérêt du growth hacking par exemple (auquel nous avons consacré la dernière édition du 18/20). Une chose est sûre, toutes ces évolutions nous stimulent et nous poussent sans cesse à nous remettre en question et à avoir une longueur d’avance. La communication est un métier qui ne manque pas d’avenir !

 

Propos recueillis par Cyrielle Torpe

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Discussion

Vous aimerez aussi

Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Sophie Demaison

Découvrons aujourd’hui le parcours de Sophie Demaison, chef de projet communication à l’agence Passerelles, à [...]

Lire la suite

English immersion pour le prochain 18/20 avec Anne-Laure Fernandez

Lorsqu’elle crée l’Institut Newdeal il y a 6 ans, l’objectif d’Anne-Laure Fernandez était clair : proposer [...]

Lire la suite

Snapchat : une révolution digitale même pour les marques !

Pour l’ouverture de la nouvelle saison des ateliers Web au Node, le community manager de [...]

Lire la suite