Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Laurie Tessier

Ce mardi, nous vous présentons Laurie Tessier, marketing manager chez Digitall Conseil, qui vient de rejoindre l’APACOM. Dans ce portrait, elle évoque son parcours et ses expériences professionnelles. Bienvenue, Laurie !

 

Quel est votre parcours ? 

J’ai suivi un parcours assez classique comme beaucoup de BAC+5. DUT Tech de Co puis un an de Licence en Communication et pour finir : un Master professionnel en Stratégie et Communication des Organisations. Aucun regret d’avoir choisi la voie de l’Université… Beaucoup pensent “par l’Ecole” mais je reste convaincue que beaucoup de talents se trouvent dans les établissements publics et ont cette envie d’avancer et de se dépasser !

Au niveau professionnel, j’ai eu la chance d’être recrutée directement après mon stage de fin d’étude à Paris dans une agence de communication – i&e Burson-Marsteller, en tant que Chargée d’études et ce, pendant deux ans. J’ai accompagné essentiellement des grands comptes (Suez Environnement, Veolia, etc.) sur des problématiques de réputation, d’image et de notoriété. Au programme : études quantitatives et qualitatives, focus groupes de consommateurs, entretiens exploratoires, baromètres médiatiques, études d’image… Le décryptage des chiffres et des mots était mon quotidien !

J’ai ensuite intégré l’agence Edelman (expérience de 3 ans) et plus précisément sa cellule e-réputation où j’ai développé une forte expertise sur l’accompagnement des marques dans leur communication digitale. Toujours pour des grands comptes (acteurs du luxe essentiellement : Moët & Chandon, Hennessy, Van Cleef & Arpel…), je suis intervenue principalement dans la réalisation d’audits e-réputation afin de les aider à comprendre et à décrypter leur image et les attentes de leurs consommateurs, mais aussi sur l’élaboration de recommandations stratégiques destinées à optimiser leur notoriété digitale.

A la suite de cette parenthèse parisienne, l’envie de redonner du sens à mon activité et de travailler pour des entreprises implantées en région m’a poussé à prendre un virage… Résultat : un départ de Paris et un avenir à construire à Bordeaux 😉 J’ai donc enchainé très rapidement sur des missions freelance en Conseil Marketing et Communication digitale auprès de startups et d’agences. L’expérience s’est révélée être un vrai bol d’air et un grand plaisir ! Ce passage en freelance a été l’occasion pour moi de rencontrer “THE” entreprise dans laquelle je me trouve actuellement : Digitall Conseil, agence conseil en transformation numérique. J’accompagne depuis 2015 aussi bien des PME que des startups dans leur montée en compétences sur le digital afin de leur permettre de continuer à se développer sur leur marché. Rencontrer, parler et échanger avec des entrepreneurs dont le projet entrepreneurial représente bien souvent une de leur “mission de vie”… C’est un vrai bonheur ! En cela, je me sens investie d’une responsabilité pour les conseiller au mieux.

Quels sont vos projets com’ ? Une date à retenir ? 

Nous communiquons actuellement auprès de nos clients et partenaires sur le RGPD… Nous avons en effet à coeur de les éclairer sur ce sujet dont beaucoup de personnes parlent mais qui reste quand même encore assez obscur et c’est bien normal car le sujet est complexe ! Nous allons ainsi les aider dans leur compréhension de ces règles de protection des données…

Quelle est votre règle d’or en communication ? 

On pense souvent que la communication est facile et accessible à tous : oui quelque part, certainement… Si on pense que communiquer suppose simplement de trouver les “bons” mots pour valoriser un sujet ! Mais je suis convaincue que communiquer est loin de n’être qu’une question de “surface” : communiquer par la preuve reste essentiel pour n’importe quelle entreprise. Je dirais même que c’est du 50/50.

Autrement dit, la réussite d’une action de communication tiendra à deux choses : 50 % pour la “forme” (l’idée, le dispositif de communication envisagés) et 50 % pour le “fond” (l’action, le projet ou le produit qui fera l’objet de cette communication). Les deux cases devront être cochées à chaque fois ! J’aime le rappeler… la communication ne doit pas être du vent si on veut qu’elle soit crédible !

Propos recueillis par Julie Cazalis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.