Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Marine Lasserre

IMG_6727Cette semaine, nous souhaitons la bienvenue à l’une de nos nouvelles adhérentes, Marine Lasserre, conceptrice-rédactrice pour Rédactographe.

Parlez-nous de votre parcours ?

Après être passée par une formation théâtrale au conservatoire, je me suis dirigée vers les bancs de la fac et j’ai obtenu un doctorat en linguistique en février 2016. Ma spécialité était la morphologie, c’est-à-dire l’étude des mots. J’ai par ailleurs toujours beaucoup lu, et beaucoup écrit. Le monde universitaire me paraissait beaucoup trop rigide et j’avais envie de quelque chose de plus dynamique. C’est pourquoi je me suis redirigée vers le milieu de la communication. Partant d’un constat, celui que l’écriture est au cœur des campagnes de com’ mais que la qualité baisse de plus en plus, je me suis dit que mon parcours universitaire pouvait faire la différence. J’ai étoffé mes compétences en écriture par des formations en SEO, marketing digital et storytelling, afin de proposer des offres complètes et efficaces.

Quels sont vos projets com’ ? Une date à retenir ?

J’ai lancé mon entreprise Rédactographe en septembre 2016. Depuis, tout est extrêmement excitant dans ce projet et chaque date est à retenir : mes premiers encouragements, mes premiers clients, mes premiers compliments. Je me diversifie au fil des rencontres et j’écris pour des domaines très divers : les vins et spiritueux, les voyages, la culture, la petite enfance, l’architecture, rien ne m’arrête ! J’aime changer de sujet, de support, de ton, m’adapter à chacun pour que l’âme du client transparaisse, comme si lui-même avait écrit le texte. J’aime aussi faire des propositions décalées, pour que la singularité du client ressorte à travers les écrits.

Quelle est votre règle d’or en communication ?

La qualité. Pas question d’écrire à la va-vite, c’est une question de crédibilité (pour le client et pour mon travail) ! Chaque mot est choisi, le rythme de la phrase et du texte étudié, le style adapté : être rédactographe, ça ne s’improvise pas !

Propos recueillis par Julie Nadin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.