Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Thomas Pascaud

Nous souhaitons la bienvenue à Thomas Pascaud, nouveau membre de l’APACOM, aujourd’hui concepteur et designer web à son compte. Il revient en détail sur son parcours universitaire et professionnel, ainsi que sur ses futurs projets de communication.

Thomas Pascaud

Quel est votre parcours ?

Après 2 années en faculté de sciences, j’ai décidé de changer de voie et j’ai intégré le DUT Communication de l’IUT Montaigne à Bordeaux, puis la licence pro “Presse et Édition d’entreprise” dans le même établissement. À la fin de mes études en 2009, j’ai lancé mon activité en freelance, je faisais à la fois du print et de la vidéo d’entreprise. Après quelques mois, j’ai eu l’occasion d’intégrer une agence web à Agen dans laquelle j’ai appris à concevoir des sites internet. J’ai repris mon activité freelance à temps plein en avril 2012 pour devenir webdesigner indépendant.
Multitâches au début de mon activité, en 6 ans, j’ai évolué pour me concentrer sur la conception des interfaces numériques, leur ergonomie, l’expérience utilisateur, l’accessibilité et le design. Je prends le rôle de chef de projet quand je fais intervenir différents corps de métiers dans la création d’un site (graphistes, illustrateurs, photographes, développeurs).
Depuis 2015 j’interviens auprès de la licence pro communication à l’IUT Montaigne de Bordeaux à propos de la gestion de projet web.
Je suis passionné par mon métier, ce sont des défis à relever constamment pour répondre aux demandes, évoluer avec les technologies, les tendances, et travailler avec d’autres professionnels du numérique et de l’image.
Quels sont vos projets de communication ? Une date à retenir ?
 
Je travaille à la fois pour des agences de communication et directement avec des organismes de toute taille. J’ai eu l’occasion de travailler pour de grandes associations (L’Arche, l’UNADEV), des organismes publics (le Conseil Départemental des Ardennes, la CCI, les universités de Toulouse) et de grandes entreprises (Indigo, De Sangosse, MBS Acounting à New-York).
Actuellement je participe à un projet à dimension européenne pour l’INSERM de Bordeaux : un site d’information sur la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) mettant en avant les progrès effectués en terme de prévention des risques.
Deux dates à retenir pour moi cette année : l’obtention de la certification Opquast « Maîtrise de la qualité en projet Web » en août, ainsi qu’un prix remis en septembre par les CSS Design Awards pour le site du restaurant parisien Perruche que j’ai réalisé cet été.
Quelle est votre règle d’or en communication ?
Être curieux et à l’écoute de son client, pour comprendre ses objectifs mais aussi déterminer les enjeux et les besoins qu’il ne connaît pas encore lui-même. En tant qu’indépendant, la curiosité permet d’avoir une vision globale du projet et peut parfois mettre en exergue des contraintes qu’il faudra prendre en compte.
« L’approche communication » d’un projet web est très importante, un chef de projet ne peut pas être que graphiste ou développeur, il doit posséder les qualités d’un communicant pour avoir une vision globale du projet de son client.
Propos recueillis par Emilie Féret.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.