Tourisme record en Nouvelle-Aquitaine : un nouveau plan de communication à l’essai

En 2017, la Nouvelle-Aquitaine a accueilli 28 millions de visiteurs. Ce chiffre est en hausse de 4% par rapport à 2016 et s’inscrit dans la belle dynamique de croissance du tourisme au niveau national. Mais le CRT (comité régional du tourisme) voit plus grand et souhaite, grâce à une nouvelle stratégie de communication, faire de la Nouvelle-Aquitaine la région la plus attractive de France.

Une croissance au beau fixe

Depuis de nombreuses années, le tourisme augmente en France (n’oublions pas que nous sommes le pays le plus visité du monde #chauvinisme).

Grâce à la récente fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, les chiffres sont plus flatteurs encore : 9,9 millions de clients dans l’hôtellerie et 16,2 millions de nuitées. La saison estivale 2017 a enregistré une fréquentation record avec un taux d’occupation moyen de 66 % et de très bons résultats sur la côte atlantique comme dans l’arrière-pays, en zones urbaines comme en zones rurales.

Tourisme NA carte

Île de Ré, Île d’Oléron, littoral girondin, côte landaise, Corrèze, Périgord Noir, région de La Rochelle, Pays Basque… Notre territoire est aussi riche que vaste ; il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs.

Parallèlement, depuis l’arrivée de la ligne à grande vitesse, le trafic ferroviaire Paris – Nouvelle-Aquitaine a enregistré une croissance de +70 %. Le trafic aérien à destination de la région a lui progressé de +7 %.[1] On dénombre 1,6 million de touristes étrangers accueillis, soit une augmentation de 6,5 %, dont une forte hausse des Espagnols, Américains, Suisses et Italiens. Les Britanniques restent sur la première marche du podium.

Les perspectives pour 2020 sont d’environ 32 millions de touristes, soit une augmentation de 14 % pour 16,5 milliards de revenus (+20 %) et 140.000 emplois (+27 %).

Une stratégie de communication aux objectifs ambitieux

« On est un vrai territoire touristique, dont 80% des destinations sont à 2 ou 3h de route, et les gens sont capables de faire le déplacement si on rend ces offres attractives, d’où l’intérêt de bien référencer nos destinations », affirme Michel Durrieu, directeur du CRT, à La Tribune Bordeaux.[2] Soulignant à juste titre l’importance du référencement des lieux touristiques, il vient confirmer l’ambition des équipes de communication de la Région Nouvelle-Aquitaine et du CRT : faire connaître et reconnaître la région, faire venir et revenir les touristes.

Plus largement, c’est un nouveau plan de communication qui est mis à l’essai par le CRT et soutenu par la Région. Il mise notamment sur une puissante stratégie digitale avec la création d’une plateforme web qui promouvra la complémentarité entre les destinations pour générer les flux et valoriser tous les territoires. Une véritable carte des identités et des forces du territoire sera créée et divisée en 7 pôles majeurs : affaires et évènements, sports, croisières fluviales et maritimes, bien-être, gastronomie, “grands acteurs et grands sites” (culture et nature) et enfin “City Break”, une filière spécialement réservée au tourisme urbain.

Stitching NA

Le CRT assume son rôle d’ambassadeur et compte sur tous les maillons de sa chaîne promotionnelle : médias thématiques, sites de réservation, guides de voyage, blogueurs, réseaux sociaux. Cette grande campagne d’attractivité débutée en 2017 se poursuit cette année et sera bientôt télévisée.

L’objectif à moyen terme est de former un système d’analyse d’e-réputation, autant dans l’analyse concurrentielle que dans celle de l’efficacité des campagnes de promotion touristique. Quant à l’objectif sur le long terme, il est ambitieux mais pas inatteignable : faire de la Nouvelle-Aquitaine la région la plus attractive de France.

Vivement cet été !

Julie Cazalis.

Sources :

[1] Aqui.fr

[2] La Tribune – Objectif Aquitaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.