Tradition et Terroir du Sud-Ouest, partenaire de l’APACOM Show

Fabricant à Bordeaux depuis 1989, Tradition et Terroir du Sud Ouest (TTSO) est une PME indépendante qui fait partie du GIE (Groupement d’Intérêt Economique) Les Artcutiers. Elle offre à ses clients des produits haut de gamme, typiques de la tradition culinaire du Sud-Ouest. Aujourd’hui, l’entreprise affine ses produits de charcuterie à Villenave d’Ornon.

TTSOlogo_mittel

 

ARTCUTIERS-logo_mittel

Carlos Revenga, directeur de l’entreprise TTSO est exigeant et passionné par le BON : « Par goût et respect des bonnes choses dans un monde trop industrialisé, j’ai envie de redonner ses titres de noblesse aux produits simples, frais, dont les matières premières viennent des éleveurs du Sud-Ouest que nous côtoyons depuis plusieurs années. Je perpétue des recettes originelles préparées à partir de produits issus de producteurs locaux sélectionnés avec soin ». Ses convictions ? Le marché des produits de terroir est porteur : la qualité est reconnaissable et rentable.

 

Angéla Redouté, Directrice Marketing et Communication des Artcutiers, a accepté de répondre à nos questions pour nous en dire davantage sur les deux marques.

Tradition et Terroir du Sud-Ouest, partenaire de l’APACOM Show

Quel est l’intérêt pour TTSO d’être partenaire de l’APACOM Show ?

AR : L’APACOM permet de toucher un grand nombre de communicants et aujourd’hui c’est important pour nous de faire connaître notre marque et nos produits à cette cible privilégiée. Nous sommes fiers de leur montrer que nos produits sont devenus une référence pour les spécialités du Sud-Ouest dans de grandes enseignes comme Monoprix, Carrefour, Auchan, Intermarché et Leclerc.

Quel est votre vision sur l’APACOM Show ?

AR : Ce sera une découverte pour moi ! Membre depuis trois ans, c’est mon premier APACOM Show. Découvrir de nouveaux talents est toujours un plaisir. 

Rôti de porc à l'ail frais, à déguster lors de l'APACOM Show

Rôti de porc à l’ail frais, à déguster lors de l’APACOM Show

Focus sur la communication des deux marques

Un mot sur la communication de TTSO aujourd’hui ?

AR : Jusqu’à présent TTSO s’est concentré sur la production et la distribution, avec un effort particulier consenti à la traçabilité, et au respect des normes. Avec l’obtention de la certification ISO 22000 en mai 2014, TTSO a pris une longueur d’avance sur ses concurrents, aujourd’hui TTSO poursuit son exigence d’excellence avec la communication.

TTSO a fait appel à l’agence Parker+Parker pour renouveler son logo, ses étiquettes et sa nouvelle PLV. Nous avons travaillé une nouvelle identité de marque : désormais on reconnaît la marque de loin avec sa couleur jaune – qui surprend mais qui ne laisse jamais indifférent. Le logo a été retravaillé pour être plus moderne. La typo audacieuse transmet le caractère des produits et la personnalité de la marque. Un cochon traité en illustration est devenu le signe emblématique de TTSO. Vis-à-vis de la concurrence, l’approche est moderne et loin des clichés de la charcuterie de « grands-mère ».

TTSOlogo_mittel

La marque « Les Artcutiers » est née en avril 2014 : comment est apparue la nécessité de créer cette nouvelle marque ?

AR : Les Artcutiers s’adressent à une cible de professionnels des métiers de bouche : les bouchers-charcutiers, la grande distribution et les restaurateurs. Le choix des Artcutiers est d‘investir dans une stratégie marketing et de communication forte, qui ose se renouveler dans un secteur en période de crise, ce qui est novateur et plutôt audacieux. Nous avons revisité notre positionnement, notre image et notre offre de produits. Pour se différencier de la concurrence (groupements et grands groupes), nous avons imaginé une image moderne, qualitative, qui met en valeur les points différenciants du groupement. Notre marque met en valeur l’histoire de ses fondateurs — devenu un panel de sélectionneurs de produits de qualité de chaque région de France. Notre communication met en avant les produits fabriqués avec passion dans les labos de nos adhérents fabricants, comme TTSO. C’est avant tout l’histoire d’une passion, d’un engagement, d’une exigence pour la grande tradition charcutière ! Et nos clients ne sont pas insensibles aux belles histoires et aux belles images !… que ce soit sur nos catalogues ou en digital !

Quels ont été et quels sont les challenges de la communication pour s’établir sur le marché ?

AR : Le premier challenge est de se faire remarquer dans un marché hyper concurrentiel, de convaincre le professionnel et le consommateur d’une offre unique, plus authentique, de meilleure qualité. Avoir l’audace d’être différent. Je retiens les mots de Jacques Denis, agence ZAO, le créateur de la marque Les Artcutiers, pour lui «  dans la communication, seule l’indifférence tue ». Je trouve cela d’une grande justesse, cela m’a marqué ! Nous souhaitons être modernes et attractifs tout en étant fortement attachés à la tradition. Etre audacieux et rassurant à la fois. Dans l’alimentaire, un secteur très réglementé, il faut ainsi maitriser l’art de se mettre en valeur tout en respectant les nombreuses règles d’appellations qui sont en constante évolution. Nous apprenons tous les jours…

Et pour la suite ?

AR : Poursuivre notre action doucement et sûrement. Etre malin dans nos choix budgétaires : proposer des outils efficaces pour gérer l’immédiat sur le terrain, mais aussi réserver une partie du budget pour nourrir et conforter notre image sur le long terme. Dans une structure GIE comme la nôtre, maintenir l’enthousiasme des acteurs en interne est essentiel.

Et pour finir, que pensez-vous de la charte des bonnes pratiques de l’APACOM ?

Les consignes me semblent logiques et simples à respecter. Nous avons orchestré une première compétition il y a peu de temps. Nous pensons avoir respecté les consignes, mais la part de risque existe toujours, aussi bien pour les agences participantes que pour le client !

 

Cyrielle Torpe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.