Un Tour du Made in France pour mobiliser autour du projet d’entreprise de la Camif

Depuis 5 ans, la Camif, implantée à Niort a lancé le Tour du Made In France Camif. L’entreprise, dont l’impact positif global est certifié par B Corp, se mobilise pendant un mois pour faire découvrir à ses parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs) les savoirs-faire des usines françaises.

Nous avons rencontré Anne Laurence, directrice du développement durable de la Camif à Périgny, près de La Rochelle, où se tenait la 1ère étape du Tour Camif qui a sillonné la France du 30 mai au 6 juin dernier.

Quels sont les objectifs du Tour Camif ?

La Camif est très transparente sur son site internet (sur le lieu de fabrication, sur l’origine des composants), nous voulions passer du virtuel au réel.

Le second enjeu était de créer du lien entre toutes nos parties prenantes : les fabricants, les consommateurs, les collaborateurs. Ce moment de rencontres et d’échanges autour des outils de production apportent une vraie fierté pour les ouvriers et un moment très fédérateur au sein des PME. En interne, cela permet de mobiliser nos collaborateurs : plus de 70% de nos collaborateurs participent et le Made in France et nos engagements deviennent encore plus tangibles pour eux.

Quelles sont les autres actions de communication engagées par la Camif pour promouvoir la consommation responsable et le Made In France ? 

Partout sur notre site internet, vous trouvez nos engagements : les vidéos « les coulisses de la fabrication », le CFAITOU avec la transparence du lieu de fabrication et de l’origine des composants sur toutes nos fiches produits.

Nous avons également des actions de sensibilisation fortes comme : une pétition pour une TVA responsable ou celle du Black Friday où nous avons fermé notre site e-commerce le 24 novembre dernier. Nous voulions sensibiliser l’opinion sur l’aberration de la surconsommation et mettre en avant des alternatives positives autour de l’économie circulaire.

D’après vous, comment arriver à mobiliser largement sur ces sujets ? Quel est le rôle des communicants ?

Le premier point est de donner l’information et d’être transparent pour sensibiliser le consommateur. Cela se fait à chaque étape de notre lien avec lui. Le digital est un merveilleux outil pour communiquer de façon ludique et intéressante. Ensuite, il est essentiel de créer du lien en le rencontrant comme par exemple lors de conférences ou du Tour Camif. Et tout cela avec un fil rouge et une grande cohérence pour éviter le greenwashing.

.

En résumé : de la sincérité, de la transparence et de l’innovation.

.

Sandrine Larrouy-Castera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.