Visite de la halle des voyageurs de la gare de Bordeaux Saint-Jean

Si vous êtes passé ces derniers mois par la gare de Bordeaux Saint-Jean, l’effervescence des travaux dans ce quartier ne vous aura pas échappé. Parmi les grands chantiers en cours, j’ai eu la chance de visiter celui de la rénovation de la Halle Voyageurs, à travers un gros plan APACOM.

La modernisation entamée de la gare constitue un projet d’envergure. Avec en toile de fond la LGV, cette Ligne à Grande Vitesse qui a fait beaucoup parlé, et qui reliera Bordeaux à seulement 2h05 de Paris d’ici 2017. La SNCF nous parle d’une gare « accélérateur d’avenir ». On prévoit en effet des millions de voyageurs supplémentaires, dans une gare vouée à devenir « lieu de vie et de services ». C’est à l’échelle du quartier que se mène d’ailleurs la transformation, avec également le projet d’aménagement urbain Bordeaux Euratlantique.

14 chantiers au total entre 2014 et 2017

14, c’est le nombre de chantiers prévus entre 2014 et 2017 pour mener à bien la modernisation. Vaste programme ! Et donc une forte nécessité de communiquer auprès de différents publics sur ces changements (habitants du quartier, usagers du train…). C’est là que les professionnels du secteur communication entrent en jeu, quand on sait que la gare continuera à fonctionner 7 jours sur 7 pendant toute la durée des travaux.

Accueil-pavillonSNCFCI-DESSUS JEANNE PETITPOISSON (SNCF), PASCAL PETEL (SNCF RESEAU) ET CORINNE BEAUJEAN-GARRIDO (SNCF RESEAU)

Le Gros Plan de l’APACOM a eu lieu le 19 juin dernier avec une petite équipe de professionnels venus visiter le chantier de rénovation de la halle voyageurs. Nous avons été accueillis par Jeanne Petitpoisson, Directrice de la Communication et des relations publiques SNCF en Aquitaine Poitou-Charentes, Corinne Beaujean-Garrido, directrice de la communication de SNCF Réseau (anciennement nommé RFF), et Pascal Petel, directeur régional adjoint de SNCF Réseau. Côté « chantier », Coralie Fargues, chargée d’opérations chez le groupe Systra (maîtrise d’ouvrage déléguée de la rénovation) a également mené la visite.

Projetenimages-pavillonSNCF

Ce qui impressionne dès le départ, c’est la dimension de cette halle voyageurs, constituée d’acier et de verre : une surface équivalente à 4 terrains de football, la plus grande verrière ferroviaire d’Europe. Elle est surtout un vrai patrimoine local, construite en 1898 et classée Monument Historique. Beaucoup d’éléments sont à rénover, pour plus de clarté et d’esthétisme. Au total, 17400 m² de toiture à changer. Les travaux permettront que la lumière entre totalement dans la gare.

Mais comment rénover cette partie de la gare située à plus de 26 mètres de hauteur au-dessus des voies ? C’est là que toute la partie échafaudage entre en jeu. Il a été nécessaire de monter une immense plateforme au-dessus des caténaires, avec un plancher étanche (pour éviter d’arroser les voyageurs…). Le montage de la partie échafaudage constitue à lui seul le tiers des travaux. Fin septembre 2015, la totalité des échafaudages et du renfort devrait être posée. Difficile peut-être pour les voyageurs d’imaginer toutes les personnes travaillant au-dessus d’eux lorsqu’ils prennent le train !
La réhabilitation de la verrière s’inscrit dans le programme de rénovation des grandes halles voyageurs initié en 2005 par SNCF Réseau, qui finance et pilote les opérations. Comme nous l’ont souligné les animateurs de la visite, en Aquitaine et Poitou-Charentes, cinq gares ont déjà bénéficié de ce programme : La Rochelle en 2009, Arcachon en 2011, Pau en 2012, Bayonne et Hendaye en 2013.

Echafaudages-visiteSNCF

Pour Bordeaux, de grandes entreprises régionales sont à la manœuvre, avec différents corps de métiers. GCC Aquitaine a remporté le marché de rénovation pour le pilotage et la coordination des travaux. Les actions de rénovation portent sur :

  • le renforcement et le remplacement de pièces de charpente après déplombage et désamiantage,
  • la remise en peinture de la charpente > à noter que la peinture au plomb doit être totalement changée,
  • le changement des couvertures vitrées et zinc,
  • la repose de verre sur les verrières (ce sera du verre translucide) pour remplacer le polycarbonate,
  • la rénovation de l’éclairage.

Les travaux se déroulent jour et nuit. La nuit ont lieu les travaux de montage et démontage des échafaudages sur les quais et au-dessus des voies, qui nécessitent des fermetures de voies et des coupures d’alimentation électrique des caténaires.

Et la communication dans tout ça ? 

En externe, un dispositif spécifique de signalétique et d’orientation accompagne les voyageurs pendant la durée des travaux (marquage au sol notamment) et la communication est aussi assurée dans les trains. Un site web spécifique a été créé, pour permettre de suivre en temps réel les travaux. N’hésitez pas à le consulter, il est très bien fait. Mention spéciale pour le design qui intègre des « lignes » pour schématiser les voies ferroviaires. Elles se colorent au fur et à mesure qu’on fait défiler le contenu de la page. C’est réussi, j’aime beaucoup ! Les agents en « gilets rouges » sont là pour répondre à toutes les questions des voyageurs en gare. Il y a aussi tout le travail auprès de la presse.

En interne, la communication est primordiale. Tous les agents SNCF qui travaillent dans la gare doivent être tenus informés de l’avancée des travaux. L’exploitant de la gare communique aussi beaucoup avec le mandataire. Les équipes travaux sont nécessairement en relation quotidienne avec la direction de la gare. Ce sont donc l’ensemble des équipes de Gares & Connexions, SNCF Réseau et SNCF qui sont mobilisées dans le cadre de cette transformation.

Pour en apprendre davantage sur cet incroyable projet c’est par ici !

 

Marion Bachelet 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.