WhatsApp va introduire des publicités dans sa section “Statut”

Cela fait déjà des mois que Facebook a l’intention de monétiser son application WhatsApp avec de la publicité. Et aujourd’hui, cela se précise. D’après le site Hindustan Times, Chris Daniels, le vice-président de WhatsApp, a déclaré lors d’un évènement en Inde que l’application commencera à afficher ces publicités.

Aucune date n’a été communiquée. Mais d’après certaines rumeurs, la publicité de WhatsApp pourrait voir le jour dès l’année prochaine. Nous ne savons pas encore quel type de publicité va être utilisée. Facebook pourrait mettre en place une publicité ciblée comme il le fait sur son site principal, mais rien n’est encore bien concret.

L’application WhatsApp

WhatsApp était une application sans publicités avant son rachat par Facebook. En revanche, les utilisateurs devaient payer un petit frais annuel après un an d’utilisation gratuite. Facebook avait cependant décidé que cette application serait entièrement gratuite pour que les utilisateurs puissent en profiter pleinement. En effet, même si les frais étaient moindres, beaucoup d’internautes dans le monde n’utilisaient pas les moyens de paiement en ligne nécessaires pour régler ces frais.

 

De ce fait, Facebook a mis en place un modèle économique différent. Au lieu de faire payer tous les utilisateurs de WhatsApp, il propose le service gratuitement mais le fait payer aux entreprises.

Il y a quelques mois, WhatsApp avait lancé un outil appelé WhatsApp Business API, qui facilite les conversations entre les entreprises et leurs clients. L’outil est gratuit, mais certains messages sont payants.

WhatsApp permettra également à ces entreprises de placer des annonces dans les Statuts, la rubrique qui intègrera ces nouvelles publicités : « Nous allons mettre des publicités dans Statut. Ce sera le principal mode de monétisation pour la société et une opportunité pour les entreprises d’atteindre les utilisateurs de WhatsApp », a déclaré Chris Daniels, vice-président de la firme dans une interview au magazine indien Outlook India.

Facebook permettra de ce fait l’utilisation gratuite de l’application tout en ayant des revenus publicitaires, comme sur son propre site.

 

Emilie Féret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.